Mot du directeur de la Maison de la littérature et du festival Québec en toutes lettres

La voilà atteinte, cette décennie, portée comme une preuve d’amour envers notre festival littéraire, comme un gage de réussite de ce rêve imaginé par un passionné, Gilles Pellerin, et par une équipe motivée par la vision d’une capitale rassemblée autour des mots.

Depuis, la littérature triomphe pendant les jours sombres d’octobre. Québec en toutes lettres opère comme une lumière vive, scintillante, qui s’amuse des codes et des genres, qui tangue avec audace sur cette mer infinie de possibilités issues de l’imaginaire des écrivaines et écrivains d’ici et d’ailleurs.

Célébrer 10 ans de passion oblige une immense gratitude à l’égard de celles et ceux qui ont imaginé, construit, animé, enflammé ce rendez-vous annuel. Québec en toutes lettres a la décennie heureuse ; il est tourné vers demain, prêt à tapisser la ville de mots, de poésie, de rêverie, paré à scander sur tous les toits la beauté du monde. Borges disait que la littérature apportait la possibilité d’un bonheur. Québec en toutes lettres s’attache encore à cet espoir. C’est pourquoi, comme Pierre Perrault, nous nous apprêtons avec les artistes invité.e.s à rêver les contours de la suite du monde. Merci, chères et chers allié.e.s, d’écrire cette fabuleuse histoire avec nous.

Dominique Lemieux
Directeur de la Maison de la littérature et du festival Québec en toutes lettres