Retour aux auteurs

Pierre Morency

Né à Lauzon près de Québec en 1942, Pierre Morency fait ses études au Collège de Lévis où il animera de 1961 à 1964 le théâtre étudiant et à l'Université Laval où il obtiendra en 1966 sa Licence ès lettres. L'année 1967 sera marquante : il décide de vivre de sa plume et devient auteur radiophonique (à la pige) à Radio-Canada. C'est à cette antenne qu'il écrira et animera les séries Les Grands aliments, Bestiaire de l'été, L'Oeil américain, La Vie entière, À l'heure du loup, qui le feront connaître du grand public.

 

C'est également en 1967 qu'il fait paraître son premier recueil, Poèmes de la froide merveille de vivre qui sera suivi de plusieurs autres. Une rétrospective de ses premiers livres, Quand nous serons, a reçu le prix Québec-Paris en 1989. Ses derniers recueils, parus chez Boréal en 1994 et 2008, s'intitulent: Les paroles qui marchent dans la nuit, Amouraska et Grand fanal (2018). La parution en 2002 de son livre À l’heure du loup amorce une nouvelle veine où le récit se mêle à la méditation philosophique et à la poésie.

 

 

Considéré comme un des poètes importants de sa génération, Pierre Morency s'est aussi illustré au théâtre avec son adaptation, en compagnie de Paul Hébert, de Charbonneau et le Chef, sa pièce Les Passeuses et ses pièces pour les enfants.

 

Son activité dans le milieu littéraire l'amènera à organiser des spectacles de poésie, à participer à la fondation de revues (Inédits et Estuaire) et à la création de l'Union des écrivains québécois. Il a été vice-président de la Rencontre québécoise internationale des écrivains. Dans le cadre du programme de parrainage de l’UNEQ, il a servi de mentor. Il a fait de nombreuses tournées de conférences et de lectures publiques à l’étranger.

 

En 1989, il a amorcé avec L'Oeil américain, histoires naturelles du Nouveau Monde (Boréal/Seuil), la publication d'une série d'ouvrages sur ses expériences de naturaliste et d’observateur, ouvrages qui traitent sur un mode littéraire des plantes, des oiseaux et des paysages du Québec. Lumière des oiseaux (1992) et La Vie entière (1996) complètent la trilogie. Sa connaissance intime des beautés de la Vieille Capitale lui a permis d’écrire en 1999 Le regard infini (Parcs, places et jardins publics de Québec).

 

Son œuvre a reçu plusieurs distinctions au Québec et en Europe, dont le prix Duvernay en 1991, le prix Guillevic en 2004 et le prix Athanase-David en 2000. Ses textes figurent dans de nombreuses anthologies à travers le monde.
Pierre Morency a reçu l’Ordre des Arts et Lettres de la France, l’Ordre du Canada et l’Ordre national du Québec.

 

(Photo : Francis Vachon)

 

 

Les escales en librairie