Les artistes

Charles Acek, artiste émergent de Montréal, est issu de la culture « Underground » du graffiti. Il commence à errer dans les zones industrielles, les espaces abandonnés mais surtout sur les chemins de fer et développe alors un intérêt pour la calligraphie et l’aérosol. Sa réalisation artistique est nourrie de l'intensité de ses expériences où les imprévus potentiels le forcent à performer sous pression. L’interaction avec l’œuvre devient donc impulsive et les gestes guidés par l’intuition. Acek s’identifie au flou et à la liberté du courant impressionniste. Une formation collégiale en arts visuels lui permet de prendre conscience d’une réalité académique. Mais son passé de vandale lui donne la force de se jouer des règles. Ses dernières expositions : Hors-la rue, Maison de la Culture de Longueuil, 2020; Outside In, Local Gerrard, 2019; Pas trop fret, Galerie LE SINO Mtl, 2018.

 

(Photo : Liana Paré)

 

- Forces motrices - Une voie, des voix

Katixa Agirre, originaire de Vitoria-Gasteiz au Pays basque, est autrice et professeure à l'Université du Pays basque. Son premier ouvrage publié est un recueil de nouvelles intitulé Sua Falta Zaigu (Elkar, 2007). Deux ans plus tard, son deuxième recueil Habitat (Elkar, 2009) est publié grâce à la bourse pour jeunes auteurs Igartza.

Elle écrit beaucoup d'ouvrages pour les enfants et les jeunes adultes, dont la série Amaia Lapitz, l’histoire d’une jeune aventurière qui voyage aux quatre coins du monde avec sa mère archéologue. Katixia Agirre écrit présentement le troisième roman de la série.

En 2015, elle publie son premier roman Atertu Arte Itxaron qui obtient un succès retentissant autant auprès du public que de la critique. Le roman, qui présente un voyage à travers le Pays basque dans une ère post-ETA, a remporté le prix 111 Akademia des lecteurs et a été traduit en espagnol, danois, bulgare et allemand.

En 2016, elle reçoit la bourse Augustin Zubikarai et, deux ans plus tard, publie Amek ez dute (Elkar, 2018), un roman explorant la maternité et l’infanticide. Celui-ci est traduit en espagnol, en hollandais, en catalan et en français. La version anglaise sera publiée l’an prochain. Une adaptation cinématographique est en cours de production.

 

- Soirée découverte accent basque

Aurélie Arcocha-Scarcia (Aurelia Arkotxa) est enseignante-chercheuse émérite à l’Université Michel de Montaigne (Gironde, France) et auteure d’expression basque et française. Née en Pays basque intérieur, elle réside depuis l'enfance à Hendaye, sur la côte basque. Elle fait partie d'Euskaltzaindia – Académie de la langue basque depuis 2007.

 

Ses recherches actuelles portent sur la genèse et le multilinguisme dans la littérature d’expression basque ainsi que sur la matérialité et le contexte idéologique de l’imprimé moderne en langue basque.

 

Elle a publié plusieurs œuvres poétiques sous le nom de « Aurelia Arkotxa ». Sa source de réflexion majeure tourne autour des géographies littéraires. Parmi sa production, la série des Septentrio occupe une place à part (2001, ouvrage en basque; 2006, partiellement autotraduit en français; 2007, traduit et co-traduit en espagnol).

 

(Photo : E. Hiriart)

 

- Soirée découverte accent basque

Native du Caire, d’origine gréco-libanaise et franco-géorgienne, Nora Atalla vit au Québec depuis l’enfance. Passionnée de voyages, elle a passé quelques années ici et là sur le globe et arpenté de nombreux pays, et c’est dans la ville de Québec qu’elle vit actuellement. Auteure d’une douzaine d’ouvrages s’inspirant de tous ses dépaysements, elle cherche à comprendre le monde et les êtres. Entre autres champs exploratoires, elle s’intéresse aux quêtes identitaires et aux séquelles des guerres et des violences. Après Morts, debout! (nomination au Prix francophone international 2021, FPM), Bagnards sans visage, Les ouragans intérieurs, Hommes de sable (finaliste, prix Alain-Grandbois 2014) et La gestation de la peur, tous publiés aux Écrits des Forges, La révolte des pierres paraîtra en 2022 chez le même éditeur. Ses textes ont été publiés dans près d’une cinquantaine d’anthologies et revues littéraires au Québec et à l’étranger, et traduits en plusieurs langues. Fondatrice en 2009 de la Nuit de la poésie à Québec, elle l’anime chaque année depuis.

 

- Nuit de la poésie

Paul Auster est l'auteur à succès de 4 3 2 1Chronique d'hiverSunset ParkInvisibleBrooklyn FolliesLe Livre des illusionsTrilogie new-yorkaise et plusieurs autres ouvrages. Il a reçu le prestigieux prix Prince des Asturies pour l'ensemble de son œuvre et plusieurs autres prix et reconnaissances, dont le prix Médicis étranger pour Léviathan, le Independent Spirit Award pour le scénario de Nicotine et le Premio Napoli pour Sunset Park. En 2012, il a été le premier récipiendaire du NYC Literary Honors dans la catégorie « fiction ». Il a aussi été finaliste au International IMPAC Dublin Literary Award pour Le Livre des illusions, au PEN/Faulkner Award for Fiction pour La Musique du hasard et au prix Edgar-Allan-Poe pour Trilogie new-yorkaise T. 1 : Cité de verre. Il est membre de l'Académie américaine des arts et des lettres, de l'Académie américaine des arts et des sciences et il est aussi Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres. Son œuvre a été traduite dans plus de quarante langues. Il vit à Brooklyn (New York).

(Photo : Spencer Ostrander)

 

- Entretien avec Paul Auster

Edem Awumey est né au Togo. Après quelques années passées en France où il a publié son premier roman Port-Mélo (Gallimard 2006, Grand prix de littérature de l’Afrique noire), il s’est installé à Gatineau en 2005. En 2009, son deuxième roman, Les pieds sales (Boréal, Seuil), était sélectionné pour le Prix Goncourt. Ont paru également Rose déluge (Boréal, Seuil, 2012), Explication de la nuit (Boréal 2013). Descent into night, la traduction anglaise d’Explication de la nuit a été récompensée en octobre 2018 par un Prix du gouverneur général du Canada. Ses romans s’inscrivent pour une bonne part dans les lieux imaginaires de l’enfance, du voyage et de la mémoire. Edem Awumey a également été chargé de cours de littérature francophone à l’Université McGill et à l’Université du Québec en Outaouais. Sa dernière fiction en date, Mina parmi les ombres (Boréal, 2018) raconte le périple d’un photographe afro-québécois sur les traces de sa muse disparue dans un pays d’Afrique en proie à la fureur de l’intégrisme religieux.

 

- Ceci n'est pas une pub

Elizabeth est détentrice d’un baccalauréat multidisciplinaire, conjuguant théâtre, création littéraire et service social. À l’été 2017, elle a cofondé la compagnie Théâtre pour pas être tout seul, qui a produit son premier spectacle, Angle mort, au Théâtre Premier Acte en février 2018. Sa pièce pour enfants, Poulet Ti-Potelé, fut présentée dans les parcs de la ville de Québec à l’été 2019 et 2020. Elle est l’autrice de la série de romans pour adolescent.es Ma vie de… publiés aux Éditions Les Malins depuis 2019. Le premier tome, Ma vie de gâteau sec, fut lauréat du Prix de création littéraire du Salon international du livre de Québec en 2020.

À l’automne 2020, son texte Sous l’eau fut produit par le théâtre du Gros Mécano au Théâtre Périscope, lors du projet Mouvance. Sa première comédie musicale L’Aventure très spéciale de Carrie-Matilda Doré a été produite par Théâtre en Quartiers à l’été 2021. L’un de ses textes de chanson, mis en musique par Sarah-Anne Arsenault, fera partie de la 4e saison de Passe-Partout, cet hiver, à Télé-Québec.

(Photo : Eva Maude)

 

- Les escales en librairie

Musicien autodidacte, éclectique et curieux, Josué Beaucage compose et diffuse ses univers sonores au Québec et dans plusieurs pays depuis plus de 20 ans. Concepteur sonore, réalisateur de disque, vidéaste, auteur et principal compositeur du groupe Who are you, il conçoit et interprète des trames sonores notamment en théâtre, en danse et en cinéma à partir de son studio à Québec. Il a ainsi eu la chance de travailler avec le Robert Lepage, le Cirque du Soleil, Harold Rhéaume, Le Théâtre des Confettis, Alan Lake, FLIP Fabrique et une multitude d’artistes établis de toutes disciplines. Anciennement directeur artistique aux bruitages et aux effets sonores pour Ubisoft à Montréal, la variété des productions auxquelles il a participé lui confère aujourd’hui une personnalité musicale originale. Plusieurs prix lui ont été remis, dont le prestigieux Prix Bernard-Bonnier, reçu lors du Gala de l’excellence culturelle à quatre reprises.

 

- Le ciel de Riopelle

Diplômé de l’Université de Montréal, j’ai été pendant une douzaine d’années réalisateur à la radio de Radio-Canada. En 2004, j’ai décidé de cesser définitivement ce travail afin d’exercer à temps complet le métier d’écrivain. Auteur prolifique, j’ai publié à ce jour de nombreux romans, quelques récits, quatre recueils de carnets, des nouvelles et trois recueils de poésie, tous chaleureusement accueillis. Mentionnons entre autres Le Jour des corneilles, récompensé en 2005 par le prix France-Québec, et La Fabrication de l’aube, qui m’a valu en 2007 le prix des Libraires du Québec. J’ai entre autres été deux fois finaliste pour le Prix du Gouverneur général du Canada. J’ai également reçu en 2012 le grand Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec et, du même organisme, le Prix du créateur de l’année en 2017 (Laurentides). Enfin, en 2019, le Mouvement Québec français, en association avec la Société nationale des Québécoises et Québécois, m’a remis le prix Hommage Gaston-Miron pour l’ensemble de mon œuvre. Esprit méditatif, attentif à l’étrange cohabitation du corps et de l’âme, je propose une œuvre pensive, lucide, imprégnée d’une poésie toujours ancrée dans le réel.

 

- Ceci n'est pas une pub

Jimmy Beaulieu est né à l'Île d'Orléans en 1974. Il vit à Montréal depuis 1998, année où il a commencé à faire de la bande dessinée. Il a aussi été musicien pendant dix ans, libraire pendant quinze ans, éditeur pendant dix ans, enseignant pendant vingt ans, alouette. Il a publié de nombreux livres, dont Rôles de composition (Mécanique Générale), Non-aventures : planches à la première personne (Mécanique Générale), Le temps des siestes (Alto), Comédie sentimentale pornographique (Delcourt) et À la faveur de la nuit (Les Impressions Nouvelles).

 

(Photo : Prune Paycha)

 

- Ceci n'est pas une pub

Arrivée à Québec en 2007, Laetitia Beaumel navigue depuis toujours entre culture et agriculture. Autrice, musicienne, mais aussi agricultrice et herboriste, elle a publié deux recueils de poésie aux éditions d’art Le Sabord et co-fondé NOUAISONS, Centre agriculturel, un organisme à but non lucratif qui offre notamment des résidences de création en milieu rural. Auxiliaire d’enseignement en création littéraire à l’Université Laval, où elle termine un doctorat sur mesure, Laetitia Beaumel s’implique dans plusieurs projets et groupes littéraires, comme le collectif Les Bourrasques. En 2020, elle donne naissance à L’Écume, une maison d’édition de poésie à Québec.

 

(Photo : Pierre Barrellon)

 

Ceci n'est pas une pub

Active dans le milieu culturel, Vanessa Bell est notamment codirectrice de l’organisme en arts littéraire c o n t o u r s , critique à la revue Le Sabord, membre du comité de rédaction chez Lettres québécoises, présidente de la Table des lettres de Québec et Chaudière-Appalaches et collaboratrice pour Radio-Canada.

Sa pratique en arts littéraires lui a permis de performer au Québec, en Europe et en Scandinavie. En plus du recueil De rivières (2019, La Peuplade), elle a publié en revue et en collectif, a fait paraître un livre d’artiste et a signé un catalogue d’exposition. Elle a codirigé l’Anthologie de la poésie actuelle des femmes au Québec 2000-2020 (2021, Éditions du remue-ménage).

 

(Photo : Charles Briand)

 

- Ceci n'est pas une pub

- c o n t o u r s | Le balado

- Table ronde : Les arts face à la crise

- Table ronde : La création et l'édition transformées de l'intérieur

Native de Victoriaville, Julie Bellavance a obtenu sa maîtrise en arts visuels à l’Université Laval en 2018. Son amour pour la lithographie l’a amené à poursuivre le Printer Training Program du Tamarind Institute aux États-Unis en 2019-2020. Elle a présenté son travail lors d’expositions individuelles et collectives au Québec, en France, en Allemagne et en Écosse. Elle a participé à des résidences de création à Val David, à Trois-Rivières ainsi qu’en Allemagne, à Eichstätt, à l’été 2019. Récipiendaire de la Bourse pour la relève en arts imprimés de l’Atelier Circulaire, elle y est en résidence pour l’année 2020-2021. Ses œuvres font partie de diverses collections publiques au Québec et à l’international telles que la Bibliothèque et Archives Nationales du Québec, la Sammlung Lithographie Eichstätt en Allemagne et le Fairfield University Art Museum aux États-Unis.

 

- Ceci n'est pas une pub

- Les postières et postiers

Née en 1985 à Rivière-du-Loup, Carol-Ann Belzil-Normand vit et travaille à Québec. Depuis 2019, elle poursuit ses études au doctorat en littérature et arts de la scène et de l'écran à l'Université Laval en recherche-création sur les femmes cinéastes et les méthodologies du cinéma d’animation. Belzil-Normand a participé à des expositions dans plusieurs centres d'artistes au Québec et diffusé ses films d'animation lors de nombreux festivals de cinéma. En 2020, elle publie Sanités chez Moult Éditions et PUSSY GHOST en 2021 aux Écrits des Forges.

 

(Photo : Llamaryon)

 

- c o n t o u r s | Le balado

Nuit de la poésie

Poète et diseur, Franz Benjamin a choisi de célébrer la vie, d’en faire un festin à travers sa poésie. En créole ou en français, on retrouve cet attachement à l’essentiel : la liberté et l’amour. Au nombre des recueils publiés: Chants de mémoire (Poésie, Paroles, Montréal, 2003), Dits d'errance (Poésie, Mémoire d'encrier, 2005, Montréal), Vingt-quatre heures dans la vie d'une nuit (Poésie, Mémoire d'encrier, 2011, Montréal) et Nuit des anses pleines (Mémoire d’encrier, Poésie, 2021, Montréal). Il a co-dirigé avec Rodney Saint-Éloi en 2006 Montréal vu par ses poètes. Ses textes, traduits en plusieurs langues, ont paru dans différentes anthologies ou revues au Québec et à l’étranger.

Il prend une part active à la réalisation de différents événements culturels à Montréal (spectacles de musique, cabarets littéraires, mises en lecture, expositions). Engagé sur la scène publique québécoise depuis de nombreuses années, Franz Benjamin a été conseiller municipal à la ville de Montréal de 2009 à 2018. Il est député à l’Assemblée nationale du Québec depuis octobre 2018.

 

Ceci n'est pas une pub

Cassie Bérard a grandi à Donnacona et habite à Montréal. Elle est professeure à l’Université du Québec à Montréal, où elle enseigne les théories de la fiction et la création littéraire. Après D’autres fantômes (Druide, 2014), Qu’il est bon de se noyer (Druide, 2016) et La valeur de l’inconnue (La Mèche, 2019), elle fait paraître L’équilibre à l’automne 2021.

 

(Photo : Chantale Lecours)

 

Table ronde : La littérature comme outil de changement

Née à Carleton-sur-Mer, elle vit, enseigne et écrit au Lac-Saint-Jean. Plusieurs prix et invitations prestigieuses ont jalonné sa carrière, dont le Prix littéraire France-Québec en 2008 pour son roman Mademoiselle Personne, une tournée nord-américaine en 2012 et l'honneur de représenter le Québec à Mexico durant les fêtes de la francophonie 2016. À ce jour, elle a publié deux recueils de nouvelles, une pièce de théâtre, onze romans. Elle a aussi participé à plusieurs collectifs de nouvelles ainsi que publié des poèmes et des chansons.

 

 

- Ceci n'est pas une pub

Juliette Bernatchez est travailleuse culturelle et autrice de la relève.

Depuis 2018, elle accumule les contrats dans des organismes culturels de la ville de Québec, notamment à Rhizome littérature vivante, au Conseil de la culture, au Bureau des affaires poétiques, à l'Institut canadien de Québec, à Première Ovation et au RAPAIL. Elle est également codirectrice de CONTOURS, un organisme de production et diffusion en arts littéraires. On a pu entendre ses textes dans des festivals et les lire sur quelques plateformes.

 

(Photo : Laurence Gauthier)

 

- Les postières et postiers

- c o n t o u r s | Le balado

Romancière, dramaturge, poète, Marie-Claire Blais domine le paysage littéraire francophone depuis plus de trente-cinq ans. Son premier roman, La belle bête, publié en 1959, est devenu un classique largement publié au Québec. Depuis, elle a publié au Québec et en France une vingtaine de romans, tous traduits en anglais, ainsi que sept pièces de théâtre et quatre recueils de poésie. Elle a également scénarisé Le journal en images froides et collaboré à la scénarisation du documentaire Tu as crié LET ME GO d’Anne-Claire Poirier. Quelques-uns de ses romans ont été adaptés pour le cinéma et la télévision. Elle est lauréate de plusieurs prix prestigieux dont le prix Médicis, a été décorée de l’Ordre du Canada, de l’Ordre national du Québec et a été nommée Chevalier des Arts et des Lettres de France et Chevalier de l’ordre national du Mérite, prix décerné par le Président de la République française. Elle siège à l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, devenant ainsi la première écrivaine québécoise à siéger à une académie littéraire européenne.

 

(Photo : Jill Glessing)

 

- Entretien avec Marie-Claire Blais

Marilou Bois est une scénographe originaire du Bas-St-Laurent. Diplômée du programme de design de présentation du Cégep de Sainte-Foy en 2014, elle rêve alors de créer des expositions immersives dans lesquelles les sens des personnes seraient mis à l’épreuve. Dans cette perspective, elle étudie ensuite la scénographie au Conservatoire d’Art dramatique de Québec pour mieux comprendre les notions de l’art du spectacle et voir comment cela pourrait l’influencer dans son désir à devenir une scénographe d’exposition. Depuis sa sortie de l’école en 2017, elle participe à plus d’une vingtaine de productions dans les théâtres de la ville de Québec et au théâtre du Bic comme conceptrice de décors, de costumes et d’accessoires.

 

(Photo : Vincent Champoux)

 

- Championnat des arts littéraires mixtes

Née à Laurier-Station en 1987, Laurie Bédard a étudié la littérature française à l’Université de Montréal. Elle a publié Ronde de nuit au Quartanier en 2016. Les univers parallèles, son deuxième livre de poèmes, est paru chez le même éditeur au printemps 2021. Elle vit à Montréal, où elle travaille dans l’édition.

 

(Photo : Justine Latour, Le Quartanier)

 

- Les escales en librairie

Hubert Bolduc est comédien, auteur et metteur en scène. Il fonde le théâtre Des miettes dans la caboche, en 2009, compagnie qui cherche à trouver l'équilibre entre diverses formes théâtrales et le dynamisme propre à l'art cinématographique. Il aime participer et créer des projets un peu « cowboy ». Des projets qui lui font sortir de sa zone de confort, mais surtout qui lui font énormément grandir en tant qu'artiste.

 

(Photo : Cathy Lessard)

 

Fragments

Mo Bolduc est originaire du Nouveau-Brunswick et a reçu une formation en théâtre avant de se prêter à l’écriture. L’artiste, qui vit aujourd'hui à Montréal, présente régulièrement ses poèmes sur scène, notamment au Festival international de poésie de Trois-Rivières et au Festival Frye. Son tout premier recueil de poésie, DEAD END, une exploration des relations amoureuses et des eaux troubles du langage, a été publié aux Éditions Perce-Neige en 2017. Iel travaille présentement à la création d’un 2e recueil qui sera publié à l’automne 2021.

 

(Photo : Mo Bolduc)

 

Le sol s'ouvrira à moi

Née à Bayonne en 1959, Itxaro Borda a grandi à Orègue. Elle détient un diplôme en histoire et travaille au bureau de poste Bayonne-Saint Esprit. Elle est autrice, poète et chroniqueuse. Elle a écrit des chansons pour de nombreux artistes du Pays basque.

 

Elle a commencé à écrire pour le quotidien Herria à un très jeune âge et n’a jamais cessé depuis. En 2002, elle a reçu le Euskadi Prize for Literature pour son ouvrage %100 Basque qui a été traduit en français en 2004 et en espagnol en 2012.

 

Elle a publié des livres et des recueils de poésie qui se sont démarqués avec les éditions Maiatz, Susa and Elkar, notamment la série sur les aventures de la détective lesbienne Amaia Ezpeldoi.

 

Itxaro Borda a participé à des lectures accompagnées par de nombreux musiciens et musiciennes : Ogella Line et À n(o)us mêmes étrangers record/books témoignent de ces expériences poétiques.

 

Son plus récent roman, Euri zitalari esker, a été publié en 2021 par la maison d’édition Susa.

 

(Photo : Severine Dabadiek)

 

Soirée découverte accent basque

Nuit de la poésie

Mylène Bouchard est directrice littéraire aux Éditions La Peuplade et écrivaine. Ses livres remettent en question les modèles de pensée dominante, réinventent le risque et l’aventure de la vie. Son plus récent roman paru à l’hiver 2017, L’imparfaite amitié, aussi finaliste au Prix littéraire du Gouverneur général, a reçu le prix Joseph-S.-Stauffer. Elle a fait paraître en septembre 2019 Les décalages contraires, son premier livre de poésie.

 

Ceci n'est pas une pub

Diplômée du baccalauréat en Bande dessinée de l'Université du Québec en Outaouais, Iris déménage à Montréal en 2007. Depuis, elle se consacre principalement à la bande dessinée, l'illustration et la scénarisation. Elle a publié des dizaines de livres et tout autant de fanzines. Ses livres abordent souvent les mêmes thèmes: le quotidien, la vie urbaine, les malaises des interactions sociales et l'amitié.

 

(Photo : Richard Beaulieu)

 

Table ronde : La création et l'édition transformées de l'intérieur

Simon Boulerice est un touche-à-tout épanoui. Chroniqueur radio (Plus on est de fous, plus on lit !) et télé (Cette année-là, Sucré saléBonsoir BonsoirL’heure est graveFormule DiazOn va se le dire), il navigue également entre le jeu, la mise en scène, mais surtout l’écriture. Il écrit du théâtre, de la poésie et des romans, tant pour adultes que pour enfants. Parmi sa cinquantaine de titres, il est l’auteur des célébrés Simon a toujours aimé danser, Martine à la plage, JavotteEdgar Paillettes, PIGLes Garçons courent plus viteFlorence et Léon, Le Dernier qui sort éteint la lumière et L’Enfant mascara. Ses œuvres, traduites en sept langues, ont été nommées, notamment, au Gouverneur Général, aux Prix des libraires et aux Prix de la critique.  

Pour la télé, il scénarise pour la nouvelle mouture de Passe-Partout en plus de signer tous les textes de la série Six degrés présentée à Radio-Canada.

 

(Photo : Camille Tellier)

 

Un voyage intérieur avec Simon Boulerice

Rose-Line Brasset est depuis longtemps journaliste et chroniqueuse lorsqu’elle fait paraître chez Hurtubise, au printemps 2014, le premier tome des aventures de Juliette, une jeune globe-trotteuse qui sillonne le monde au côté de sa mère, journaliste touristique. Le succès de Juliette à New York est instantané. Dès lors, l’auteure se consacrera presque uniquement à sa série fétiche, dont les 14 tomes parus à ce jour se sont écoulés à plus de 660 000 exemplaires dans la francophonie. La série est également en traduction dans plusieurs autres langues, dont le chinois et bientôt l'arabe.

Elle-même grande voyageuse depuis l’adolescence, Rose-Line a su conjuguer avec brio son amour pour l’écriture et les voyages. Ses thèmes de prédilection sont les enjeux de société, la préservation de la nature et la complexité des relations humaines.

 

(Photo : Julie Artacho)

 

- Les escales en librairie

Poète, romancière, essayiste née à Montréal. Depuis 1965, Nicole Brossard a publié plus de quarante livres dont Le désert mauve, La lettre aérienne et Musée de l’os et de l’eau; la plupart d’entre eux sont traduits en plusieurs langues. Ses écrits ont influencé toute une génération. Elle est aussi cofondatrice de la revue littéraire La Barre du Jour, du journal féministe Les Têtes de Pioche, co-auteure de l’Anthologie de la poésie des femmes au Québec et du film Some American Feminists. Elle a fait partie du collectif de la pièce La nef des sorcières. Lauréate de plusieurs prix littéraires dont le Prix du gouverneur général (1974,1984), les prix Athanase-David (1991), prix Molson du Conseil des Arts du Canada (2007), prix Griffin 2019 pour l’ensemble de son œuvre.

 

- Échos à la Nuit de la poésie 1970

Musicien québécois vivant à Montréal, Olivier Bussières nourrit une passion depuis plusieurs années pour les percussions à mains. Toujours à la recherche de nouvelles rencontres humaines, la musique est son outil de prédilection pour découvrir de nouvelles cultures. La pluralité des instruments qu’il pratique l’a emmenée à faire des ponts entre différentes traditions. De la musique maghrébine au chorinhno brésilien en passant par le folklore basque, il aspire à créer des projets rassembleurs auxquels tous peuvent s’identifier.

 

(Photo : Nathaniel Huard)

 

- Championnat des arts littéraires mixtes

Dans sa pratique artistique comme dans sa vie, Charlie porte le numéro 10 : créatif, imprévisible, il aime faire exploser le jeu. Comédien et improvisateur, il tente une approche du théâtre qui se veut politique, par cause d’une actualité criante d’un extrémisme généralisé dans plusieurs causes sociales : les changements climatiques, les montées de l’extrême droite identitaire, les crises migratoires, entre autres. Après avoir entamé des études en Histoire et Civilisation, Charlie a complété un an à l’École de théâtre professionnel de Lionel-Groulx en 2015-2016, pour ensuite rentrer au Conservatoire d’art dramatique de Québec (CADQ) en jeu, en 2018. Membre du jury étudiant du Concours d’écriture des finissants du CADQ en 2019, et organisateur de celui-ci en 2020, il a aussi cofondé le Collectif Verdun, qui a présenté son premier laboratoire public, au printemps 2019, à Québec, dans le cadre du Simili festival. En janvier 2020, il a présenté un laboratoire public d’une œuvre multidisciplinaire Pis ta journée?, qu’il a écrite et mise en scène, lors de la soirée de financement du BAM avec pour interprètes deux de ses collègues : Élizabeth Lavoie et Pierre-Olivier Roussel. Il co-écrit un texte avec Natalie Fontalvo, On sentait déjà la dynamite à l’Âge de pierre, qui fait partie de la 10e édition du Jamais Lu Québec (2020-2021), texte qui est aidé financièrement par la compagnie Carte Blanche. En bref, il espère, par une approche artistique décloisonnée et multidisciplinaire, produire des spectacles qui auront des répercussions sur la scène sociale, artistique et politique.

 

- Championnat des arts littéraires mixtes

Miniatures

Fanny Britt est écrivaine et traductrice. Elle est l’auteure de plusieurs pièces de théâtre, dont Hurlevents (2018) et Bienveillance (prix du gouverneur général en 2013). Ses pièces ont été créées sur plusieurs scènes du Québec et d’ailleurs, tout comme la vingtaine de traductions qu’elle a réalisées pour le théâtre. Son premier roman, Les maisons (2015), a été finaliste au Prix littéraire France-Québec et au Prix littéraire des collégiens. Elle a également fait paraître deux essais, Les tranchées – maternité, ambiguïté, féminisme (2013) et Les retranchées – échecs et ravissements de la famille, en milieu de course (2019, finaliste au prix Victor-Barbeau). En littérature jeunesse, on lui doit les romans graphiques Jane, le renard et moi (2012), Louis parmi les spectres (2016) et Truffe (2021), en collaboration avec l’illustratrice Isabelle Arsenault, ainsi que plusieurs traductions. Son plus récent roman, Faire les sucres, est paru à l’automne 2020.

 

(Photo : Justine Latour, Le Cheval d'août)

 

Miniatures

Interprète passionné et polyvalent, Jean-Simon Cantin multiplie les expériences artistiques depuis plusieurs années. En 2008, il fut coprésident d’honneur de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle, aux côtés du comédien Jack Robitaille, autour du thème « Je te découvre… tu me ressembles ». Au sein d’Entr’actes, il fut des spectacles de tournée Un poème dans la ville (2003-2006), Devenir (2004-2006) et Lièvres & Tortues (2012-2019) ainsi que de la production professionnelle Du ciment sur les ailes, présentée au Théâtre Périscope en 2008.

 

(Photo : Nicolas Tondreau)

 

- Fragments

Le guitariste Thomas Carbou est un explorateur sonore. Il joue principalement de la guitare huit cordes, instrument hybride qui, avec l’ajout de deux cordes graves, permet de combiner la guitare et la basse. Se joignent ensuite les pédales d’effets et d’échantillonnages permettant à Thomas de décupler les couches sonores et de donner la sensation que plusieurs musiciens jouent ensemble, même en étant seul sur scène.

 

Au fil des ans, Carbou a pris part à plusieurs projets internationaux (France, Suisse, Belgique, Espagne, Vietnam, Japon, États-Unis, Canada, etc.) qui l’ont amenés à collaborer avec Moran, David Binney, Nate Wood, Jim Black, Dave Liebman, Glen Velez et plusieurs autres.

 

Il s’est vu décerner le Prix création/résidence de la Ville de Québec, dans le cadre de la Bourse RIDEAU 2007, pour son disque IN MOTION. Il a également signé, en 2010, la musique du documentaire Se souvenir des cendres - Regards sur Incendies de Denis Villeneuve, réalisé par Anaïs Barbeau-Lavalette (Le Ring et Les Petits géants), lauréat d’un Prix Gémeaux dans la catégorie « Meilleur documentaire — Culture ».

 

Cabaret 10e anniversaire du Poète en robe de chambre

Myriam Caron Belzile est une éditrice ferrée au métier et passionnée par l’écosystème littéraire, qui s’intéresse à ce qui s’y crée, à ce qui s’en dit, et aux façons d’y innover. Active depuis 2008 dans le milieu de l’édition, d’abord chez Québec-Amérique et depuis 2018 à titre de directrice littéraire des Éditions XYZ, elle a œuvré à l’accompagnement éditorial d’une vaste gamme de projets, du guide pratique au roman noir, en passant par le recueil de récits de voyage et le texte de théâtre bonifié de réalité augmentée. Faut-il s’étonner qu’elle soit emballée par la tendance grandissante en faveur de la porosité des genres? Chez XYZ, elle se consacre avant tout à l’édition de fictions (nouvelles et romans) et d’essais (récits et textes de réflexion), avec une prédilection particulière pour les thèmes de l’identité, du rapport au territoire, et des possibles qu’il est possible de façonner à partir de ces variables.

 

(Photo : Julie Artacho)

 

Table ronde : La création et l'édition transformées de l'intérieur

Romancier et médecin, Paul Serge Forest vit et travaille à Montréal. Tout est ori, son premier livre, s'est mérité le prix Robert-Cliche en 2021.

 

(Photo : M. Bernier)

 

- Ceci n'est pas une pub

Cathon est autrice et illustratrice. Titulaire d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal, elle publie depuis 2013 des fanzines et des bandes dessinées humoristiques décalés souvent inspirés de la littérature de genre et de la culture populaire, notamment Les enquêtes de Sgoubidou (Pow Pow), Les ananas de la colère (Pow Pow), La liste des choses qui existent (La Pastèque, en collaboration avec Iris) et Les Cousines Vampires (Pow Pow, en collaboration avec Alexandre Fontaine Rousseau). Elle publie également des bandes dessinées policières jeunesse et des albums chez Comme des Géants. Elle vit et travaille à Montréal.

 

Ceci n'est pas une pub

Après trente-quatre ans à Libération, Sorj Chalandon est aujourd’hui journaliste au Canard enchaîné. Ancien grand reporter et prix Albert-Londres en 1988, il est l’auteur de neuf romans, tous parus chez Grasset : Le Petit Bonzi (2005), Une promesse (2006, prix Médicis), Mon traître (2008), La Légende de nos pères (2009), Retour à Killybegs (2011, Grand prix du roman de l’Académie française), Le Quatrième Mur (2013, prix Goncourt des lycéens), Profession du père (2015), Le Jour d’avant (2017) et Une joie féroce (2019). Son dixième roman, Enfant de salaud, est paru en 2021.

 

(Photo : Jean-François Paga, Grasset)

 

Entretien avec Sorj Chalandon

Virginie Chaloux-Gendron vit et écrit à Québec. 

 

(Photo : Atwood)

 

Ceci n'est pas une pub

Diplômée en jeu du Conservatoire d'art dramatique de Québec, Lauriane est une actrice, autrice et illustratrice militante de la relève.

 

(Photo : Alex Dubeau)

 

Miniatures

- Les postières et postiers

Gaïa Cherrat Naghshi est Québécoise d’origine maroco-italienne et iranienne. Elle termine sa formation en théâtre au Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2019. Dès sa sortie de l’école, elle a la chance de faire partie de la distribution du tableau Terre promise, pendant l’évènement Où tu vas quand tu dors en marchant…? Elle passe l’été 2019 au théâtre du Vieux Bureau de Poste, où elle joue La maison hantée, d’Yvon Brochu. Lors d’une lecture de six heures, présentée à la magnifique Maison de la littérature, elle prête sa voix aux contes des Mille et Une Nuits. On l’entend aussi dans les indicatifs du balado sur les arts visuels, À l’est de vos empires. L’automne dernier, on l’a vue jouer au Périscope pour le laboratoire Jouvence, produit par la compagnie La Grosse Affaire. Elle est aussi l’heureuse assistante à la mise en scène du projet L’envers, de la compagnie Parabole. En plus du théâtre, Gaïa s’intéresse à la guitare, au chant et à la composition musicale.

 

Miniatures

Corinne Chevarier a publié quatre recueils de poésie : Les recoins inquiets du corps, Dehors l'intime, Anatomie de l'objet et L'ADN des fusils, tous aux Éditions Les Herbes rouges. Elle a été lauréate du prix Félix-Antoine-Savard de poésie 2009 et finaliste au Prix du Gouverneur général en 2012. Elle a participé à de nombreux festivals littéraires et lectures publiques au Canada, en France et en Belgique. Elle fait partie du comité de rédaction de la revue Exit, revue pour laquelle elle a également dirigé plusieurs dossiers.

Corinne Chevarier est également comédienne. Depuis sa sortie du Conservatoire d'art dramatique de Montréal, elle cumule les rôles au théâtre, à la télévision et au cinéma. On a pu la voir, entre autres, au théâtre dans Leitmotiv et La cousine Germaine, à la télévision dans 4 et demi, Le monde de Charlotte, Hommes en quarantaine et Au secours de Béatrice et au cinéma dans Un bon gars et Histoire de familles.

Elle ajoute à sa feuille de route des études aux HEC en gestion des entreprises culturelles et la direction administrative des Éditions Mains libres dont elle fait partie des fondateurs.

 

(Photo : Dominique Chartand)

 

Nuit de la poésie

Julie Collin habite à Québec où, depuis de nombreuses années, elle couvre la scène littéraire pour divers médias. Curieuse et dynamique, elle anime l’émission Bouquins & Confidences sur les ondes de CKRL 89,1 ainsi que le blogue Julie lit au lit. Vous pouvez la croiser dans les deux succursales de la Librairie Pantoute, où elle est libraire.

 

(Photo : Alice Monnier)

 

Entretien avec Boucar Diouf

KJT propose un son unique véhiculant des paroles réfléchies, à mi-chemin entre le divertissement et le message engagé. Poète libéré établi dans la ville de Québec, il s'investit auprès de la culture hip-hop et perfectionne son art depuis 2008. Certains le qualifient d'artiste authentique à la mine bien aiguisée.

 

(Photo : Muriel Leclerc)

 

Championnat des arts littéraires mixtes

Julien Dallaire-Charest se consacre à temps plein à l’illustration, la bande dessinée et le rock‘n’roll. Il fait entre autres des entrevues BD pour le disquaire le Knock-Out et des couvertures de romans jeunesse (L’abomination du Lac Crystal). Actif dans les collectifs et l’autoédition (Copinet Copinot, Serge, Pogneurs de spectres), il travaille présentement sur un album de BD solo tout en s’impliquant dans la scène culturelle de la ville de Québec. Il enseigne la bande dessinée à la Maison des métiers d'arts de Québec. Il est récipiendaire du prix Jacques-Hurtubise lors de l’édition 2019 du Festival Québec BD.

 

(Photo : Étienne Richard)

 

Ceci n'est pas une pub

Née au Chili, Caroline Dawson arrive à Montréal à 7 ans. Depuis 2006, elle enseigne la sociologie au Cégep Édouard-Montpetit. Coorganisatrice du Festival de littérature jeunesse de Montréal et finaliste du Prix du récit de Radio-Canada (2018), elle est aussi l’autrice de textes parus dans des collectifs et du roman Là où je me terre (Éditions du remue-ménage, 2020) qui figure sur la liste préliminaire 2021 du Prix des libraires.

 

Miniatures

Maylis de Kerangal est l'auteure de plusieurs romans publiés dans la collection Verticales des éditions Gallimard, dont Je marche sous un ciel de traîne (2000), La Vie voyageuse (2003), Corniche Kennedy (2008), Réparer les vivants (2014) et un recueil de nouvelles intitulé Ni fleurs ni couronnes (2006). Chez Naïve, elle a publié un roman, Dans les rapides (2007), fiction en hommage à Blondie et Kate Bush. Son roman Naissance d’un pont, paru en août 2010, a reçu le prix Médicis et le prix Franz-Hessel. Son plus récent ouvrage, Canoës, un recueil de nouvelles et récits, est paru au printemps 2021. Ses livres sont traduits dans de très nombreuses langues. Elle vit et travaille à Paris.

 

(Photo : Francesca Mantovani, Gallimard)

 

Entretien avec Maylis de Kerangal

Romancière et essayiste féministe, Martine Delvaux a notamment publié Thelma, Louise & moi, Blanc dehors (finaliste du Prix des libraires et du Prix du Gouverneur général), Rose amer, C’est quand le bonheur?, Le monde est à toi et Les filles en série. Des Barbies aux Pussy Riot. Récemment, elle a fait paraître Je n’en ai jamais parlé à personne, un livre composé de témoignages recueillis dans la foulée du mouvement #moiaussi. Son essai Le boys club a remporté le Grand prix du livre de Montréal.

 

Table ronde : La littérature comme outil de changement

Raton laveur à ses heures, grande amoureuse de la culture et de la musique. Elle est chargée événementielle des soirées Poésie & BYOB, libraire et gérante du Mot de Tasse depuis maintenant trois ans et jury pour l'ALQ Prix des libraires catégorie poésie 2020-2021. Poète émergente invitée au volet Voix montantes 2017, elle a aussi représenté la province du Québec et la francophonie comme poète invitée au Gira poética en partenariat avec les Offices jeunesse internationaux du Québec dans une tournée de lectures et de conférences en Colombie la même année. Elle a participé aux œuvres collectives et aux spectacles du cercle des auteurs de la relève ORAISONS 2017 et NUANCIER 2018 en partenariat avec Première Ovation et la Maison de la littérature et au collectif jeunesse LES HISTOIRES DE MAMIE ET PAPI en partenariat avec l’association Grandir en 2018.

 

(Photo : Noémie Fontaine)

 

Le sol s'ouvrira à moi

Écrivaine et éditrice, Roxane Desjardins est la directrice générale des Éditions Les Herbes rouges. Autrice de trois livres et codirectrice de l'anthologie La poésie des Herbes rouges, elle travaille à une thèse de doctorat en recherche-création à l'Université de Montréal.

 

- La création et l'édition transformées de l'intérieur

Anne-Marie Desmeules est poète. Elle a fait paraître trois recueils de poésie : Nature morte au couteau (Le Quartanier, 2020) Le tendon et l’os et Cette personne très laide qui s’endort dans mes bras (L'Hexagone, 2019 et 2017). Le tendon et l’os s’est mérité le Prix du Gouverneur général en 2019 et le Prix des libraires en 2020. Elle a également publié des poèmes dans Estuaire, Le Sabord et Contre-jour. En 2019, sa suite poétique Bouleaux a été finaliste aux Prix de poésie Radio-Canada. Anne-Marie Desmeules a également participé à la création de plusieurs spectacles littéraires présentés à Québec, à Montréal et à Caraquet.

 

 

- Nuit de la poésie

- Entretien avec Sophie Létourneau

- Ceci n'est pas une pub

D’abord éditeur de la revue Entracte consacrée aux arts de la scène et au spectacle, Stéphane Despatie est successivement chroniqueur littéraire, théâtral et sportif pour différents médias, directeur de la collection Filigrane aux Éditions Trait d’union, directeur général des Écrits des Forges, directeur administratif du Festival Phénomena et directeur général de Arion Orchestre Baroque. Cofondateur du Marché de la poésie de Montréal, il est maintenant directeur littéraire des Éditions Mains libres et dirige la revue Exit. Son œuvre comprend plusieurs recueils dont Engoulevents (Écrits des Forges, 2000), Mauve chaconne (Écrits des Forges, 2012), Paroles biologiques (Écrits des Forges, 2021), deux romans, Réservé aux chiens (XYZ, 2002) et Fretless (Éditions Mains libres, 2021).

 

(Photo : Patrick Bourque)

 

- Nuit de la poésie

Philip Després est un performeur présent sur la scène artistique de Québec depuis 2015. Il a pris part à des classes de maître avec ORLAN, Olivier de Sagazan et Liping Ting. Récipiendaire de la bourse de perfectionnement par le CALQ, Després a participé en 2019 à l’atelier du Marina Abramovic Institute en Grèce. L’artiste est actif dans la formation électro pop Narcisse depuis 2019. Le groupe a remporté la 2e place aux Francouvertes à l’automne 2020. Il a collaboré avec Caroline Gagné en 2021, pour le lancement virtuel de son exposition Rivages. Artiste transdisciplinaire, Philip Després crée en interreliant de façon fluide sa pratique performative, poétique et musicale. Il explore la psychomagie, la tension et le risque en art action.

 

 

- Championnat des arts littéraires mixtes

- Le sol s'ouvrira à moi

Marie Garneau est finissante en jeu au Conservatoire d’art dramatique de Québec, promotion 2019. En 2016, elle termine un pré-universitaire en théâtre au Cégep Limoilou ou elle a pu s’impliquer, à titre de comédienne, dans la troupe d’excellence du Grand-Escalier. En 2017, elle travaille en tant que comédienne/animatrice à l’Aquarium du Québec. Elle participe à titre d’interprète et de créatrice à l’édition 2018 du BAM (Bouillon d’art multi). Elle joue également le rôle d’Alysson dans le court métrage Cry Baby, présenté dans le cadre du Festival de théâtre de la ville de Québec, à l’automne 2018. Dès sa sortie du Conservatoire, Marie tien le rôle de Banane, dans Rock et Banane, une pièce de théâtre jeunesse, présenté par Théâtre en Quartiers. À l’été 2020, Marie participe en tant que comédienne à la captation de la pièce Rock et Banane présenté par la ville de Lévis. À l’hivers 2021, Marie réalise une formation de préparation aux auditions avec les Ateliers Fichaud.

 

 

- Miniatures

Boucar Diouf est biologiste, humoriste, auteur, animateur et chroniqueur. Né le 26 mai 1965 au Sénégal, il est arrivé au Québec en 1991 et est aujourd’hui citoyen canadien. Il est titulaire d’un doctorat en océanographie de l’Université du Québec à Rimouski. Amoureux de la langue française et de la communication, l’enseignement et la vulgarisation scientifique ont toujours été des passions pour lui.

 

 

- Entretien avec Boucar Diouf

Frédéric Dufour a étudié la guitare classique et la conception sonore. Il est reconnu pour ses atmosphères riches qui mettent en valeur les artistes qu’il accompagne. Ses créations se sont retrouvées dans de nombreux spectacles, événements et festivals dont Québec en toutes lettres, le Mois de la poésie, Les correspondances d’Eastman et le Festival du conte et de la légende de l’Innucadie. Il a également composé la musique de plusieurs court-métrages, dont Éphémérides de Geneviève Allard qui a été présenté au Festival de cinéma de la ville de Québec et qui s’est mérité le deuxième prix lors de la compétition Rendez-vous vidéo-poésie de Montréal.

 

 

- Nuit de la poésie

- Soirée découverte accent basque 

 

Olga Duhamel-Noyer est née à Montréal en 1970. Elle a publié à ce jour quelques romans : Mykonos (sélection Prix littéraire France-Québec), Le rang du Cosmonaute, Destin (sélection Prix des libraires) et Highwater (finaliste du Prix Anne-Hébert). Une autre vie est possible, son nouveau livre, paraîtra à l'automne 2021.

 

(Photo : Les Marois)

 

- Table ronde : La représentation de soi dans la littérature

Originaire de l’Acadie au Nouveau-Brunswick, Jean-François est diplômé de L’École de danse de Québec en 2009.
Dès sa sortie, il continue à se perfectionner en Europe (France et Belgique) et développe une collaboration étroite avec la Cie Yvann Alaxandre à titre d’apprenti.

Il est interprète pour les chorégraphes Lina Cruz, Harold Rhéaume, Daniel Bélanger, Karine Ledoyen, Lydia Wagerer, Emmanuel Jouthe, Jérôme Bel (Gala Jérôme Bel) et des événements spéciaux du Cirque du soleil (à Québec et en Andorre).

Il prend part aux visites dansées dans les CHSLD de la Capitale avec Le papillon blanc.

Jean-François chorégraphie également dont un solo intitulé Timmy, un duo Tori-Loriainsi qu'un solo Eva... Un solo pour Jean, présenté à Vancouver à l’évènement Dances for a Small Stage. Il collabore comme créateur dans divers projets autant en littérature (Isabelle Forest), en arts multi (Louis Robert-Bouchard), la vidéo danse (Elias Djemil-Matassov) et en théâtre (Marie-Josée Bastien). En mai 2016, il est finaliste aux Éloizes 2016 pour l'artiste de l'année en danse, pour la
cocréation de St-Jean... Just a few words in FrenchAyant à cœur le développement de la danse contemporaine, il co-fonde la plateforme de recherche LE BLOC.DANSE, il est codirecteur artistique de La petite scène et de Les Chantiers / constructions artistiques dans le cadre du Carrefour international de théâtre de Québec.

 

La caravane

 

Isabelle Dumais est née en 1971 au Québec et vit à Trois-Rivières. Elle est artiste visuelle et écrivaine. Elle s'intéresse particulièrement à la poésie, à l'essai, à la peinture abstraite et à la philosophie. Elle a contribué à plusieurs revues littéraires (Exit, Jet d'encre, Estuaire, Le Sabord, Françoise Stéréo, Contre-jour, Les Écrits) et publié trois livres de poésie aux Éditions du Noroît. Son plus récent titre (Les grandes fatigues, 2019) a été primé Livre de l'année en Mauricie, a remporté le prix de littérature Gérald-Godin et a été finaliste au prix de poésie Alain-Grandbois de l'Académie des Lettres du Québec.

 

 

- Ceci n'est pas une pub

Simon Dumas est un artiste interdisciplinaire dont les racines sont plongées dans la littérature. Auteur, il a fait paraître cinq livres de poésie dont Mélanie (2013) et Révélations (2016) aux éditions de l’Hexagone. Il est aussi, depuis maintenant vingt ans, producteur et metteur en scène de spectacles interdisciplinaires, notamment pour le compte de Rhizome dont il est le co-fondateur et le directeur général et artistique. Invariablement, ces projets prennent leurs assises sur des textes littéraires et font participer les auteurs à des processus collectifs de création. Inversement, des artistes d’autres disciplines se frottent aux écrivains. Ce sont des processus de lecture et de rencontres qu’il tente de mettre en branle, lecture littéraire, lecture interdisciplinaire et « traduction » d’un langage artistique vers un autre. Simon Dumas vit à Québec. Il est né en 1976.

 

- Nuit de la poésie

- Ceci n'est pas une pub

Clara Dupuis-Morency est née à Québec en 1986 et vit à Montréal. Son premier livre, Mère d'invention, publié en 2018 au Québec et en 2020 en France, a été finaliste au Prix des libraires, au Prix du CALQ - Œuvre de la relève, et au Rendez-vous du premier roman. Son plus récent livre, Sadie X, paraît à l'automne 2021 aux Éditions Héliotrope. Elle termine un postdoctorat à l'Université McGill en recherche-création sur la voix de la pensée en littérature. Elle est également traductrice et donne des ateliers d'écriture.

 

(Photo : Les Marois)

 

- Table ronde : La littérature comme outil de changement

Christine Eddie vit à Québec. Elle a publié des nouvelles et un conte pour enfants avant son premier roman, Les carnets de Douglas, qui a été salué par plusieurs prix littéraires. Trois autres romans ont suivi, dont le dernier, Un beau désastre, paru en 2020.

 

(Photo : Alto)

 

- Ceci n'est pas une pub

Yara El-Ghadban est romancière et anthropologue. Elle est auteure de trois romans aux éditions Mémoire d’encrier : L’ombre de l’olivier (2011), Le parfum de Nour (2015) et Je suis Ariel Sharon (2018). Les racistes n’ont jamais vu la mer, récit écrit à quatre mains avec Rodney Saint-Éloi, paraît en octobre 2021 chez Mémoire d’encrier.

 

 

- La représentation de soi dans la littérature

- Ceci n'est pas une pub

Julien Fiset-Fradet est un artiste thrash, interprète, dessinateur, poète et rêveur. Participant aux ateliers de formation artistique d’Entr’actes depuis 2007, Julien est un créateur hyperactif qui porte en lui et partage un univers artistique déjanté, satirique et provocateur. Il s’est notamment démarqué sur la scène théâtrale québécoise en jouant dans Matéo et la suite du monde présenté en 2016 au Théâtre de la Bordée.

 

- Fragments 

Naomi Fontaine est innue de Uashat. Elle a publié Kuessipan en 2011 (Mémoire d’encrier). Adapté au cinéma par Max Films, Kuessipan a connu un véritable succès. Son deuxième roman Manikanetish, publié en 2017 (Mémoire d’encrier), raconte son expérience d’enseignante à l’école Manikanetish et a été acclamé par la critique. Le roman est en développement chez ZONE3 pour une série télé à Radio-Canada. En 2019, elle publie Shuni, son troisième récit.

 

 

- Ceci n'est pas une pub 

Comédienne et autrice, Carolanne Foucher partage son temps entre ces deux domaines artistiques complémentaires. Côté écriture, elle est script-éditrice et mentor pour de nombreux projets allant de la dramaturgie à la nouvelle en passant par la poésie, en plus d’être co-directrice artistique du festival du Jamais Lu Québec. Sa pièce de théâtre Manipuler avec soin sera jouée à la Licorne en novembre 2021, et son recueil de poésie narrative Deux et demie est publié aux éditions de Ta Mère en mars 2020. En tant que comédienne, on a pu la voir au théâtre Périscope dans Chapitres de la chute, et dans Fièvre à Premier Acte. Elle sera la distribution de La Fin de la fiction au Périscope, ainsi que de la Paix des femmes, à la Bordée.

 

 

- Le sol s'ouvrira à moi

 

Andréane Frenette-Vallières est l'autrice de deux recueils de poésie parus au Noroît: Sestrales (finaliste au Prix des libraires 2021) et Juillet, le Nord (prix Félix-Leclerc de poésie 2019). Elle poursuit actuellement l’écriture de son prochain livre, un essai littéraire à la voix intime qui porte sur les corps féminins tendus vers le disparaître et sur l'ermitage contemporain en nature.

 

Ceci n'est pas une pub

 

Artiste de la danse, Amélie Gagnon œuvre en tant qu’interprète, chorégraphe et conseillère artistique. En 2014, elle co-fonde Le CRue, collectif de danse contemporaine spécialisé en créations in situ. Sa pratique artistique répond à une envie de créer des espaces de liberté, l‘art agissant ici comme un agent social liant et une source de mieux-être collectif. Elle questionne la place de l’autre dans la définition du soi, la relation au lieu, et la perméabilité entre l’état de performance et l’état quotidien. En tant qu’interprète, elle collabore auprès de plusieurs créateurs de Québec, dont Le Fils d’Adrien Danse, la compagnie WXWS, les chorégraphes Mario Veillette, Geneviève Duong, Etienne Lambert et l’organisme Le Papillon Blanc pour ses créations en CHSLD.

 

- Caravane jeudi 21 octobre 14h30

- Caravane jeudi 21 octobre 16h00

- Caravane samedi 23 octobre 15h00

- Caravane dimanche 24 octobre 15h00

Mireille Gagné est l’autrice de quatre recueils de poésie aux Éditions de l’Hexagone : Les oies ne peuvent pas nous dire, Les hommes sont des chevreuils qui ne s’appartiennent pas, Minuit moins deux avant la fin du monde et Le ciel en blocs. Elle a également publié deux recueils de nouvelles : Noirceur et autres couleurs aux Éditions Trampoline et Le syndrome de takotsubo aux éditions Sémaphore, finaliste du Prix de création littéraire de la Ville de Québec et du Salon international du livre de Québec 2019. En 2020, elle publie son premier roman Le lièvre d'Amérique aux éditions La Peuplade.

 

(Photo : Mélanie Crête)

 

- Nuit de la poésie

Originaire de Victoriaville, Chantal Garand vit en Norvège depuis 2003. Au Québec, elle a travaillé avec les populations Cris de la Baie James et les Atikamekw de la Haute Mauricie. En Norvège, elle a travaillé pendant 15 ans à l'intégration des réfugiés à la société norvégienne.
En 2015, son récit Un hibou, un Égyptien et l'étrangère a obtenu le Prix du récit de Radio-Canada et en 2018, elle a publié son premier roman, Natalia Z., chez Annika Parance Éditeur. En 2020, Natalia Z. a été finaliste au prix des Nouvelles voix de la littérature du Salon du livre de Trois-Rivières. Il est traduit en norvégien et sera traduit en ukrainien en 2022.

 

- Ceci n'est pas une pub

Diplômée en Jeu au Conservatoire d’art dramatique de Québec, en 2019, Odile est une jeune actrice et autrice polyvalente. Au fil de ses études en sciences, en littérature et en théâtre, elle développe un intérêt marqué pour la création et pour le jeu. La photographie, faisant partie intégrante de sa démarche artistique, lui permet un contact et un regard plus attentifs à l’Autre, à ses zones d’ombre et de lumière.

En 2020 et 2021, elle participe, à titre de comédienne, à plusieurs projets de théâtre en incubation, notamment Que les beaux jours sont courts (M-È. Lussier-Gariépy) et Parc Optimiste (É. LaFrenière & P-L. Désilets). En 2022, elle sera de la distribution de la nouvelle création du Théâtre Carte Blanche dans une mise en scène de Christian Lapointe, pièce présentée au Théâtre Périscope et à La Chapelle.

 

(Photo : Julie Artacho)

 

- Contour | Le balado 

- Championnat des arts littéraires mixtes

Originaire de Buenos Aires, Flavia Garcia vit, enseigne, écrit et chante au Québec où elle s’est établie il y a plus de trois décennies. Détentrice d’une maîtrise en enseignement des langues de l’Université McGill, elle travaille comme professeure titulaire en francisation. Depuis 20 ans, elle se consacre parallèlement à la poésie et à la chanson, en tant que poète, traductrice, parolière et interprète. En 2016, elle a publié Partir ou mourir un peu plus loin (Mémoire d’encrier), en 2021, Fouiller les décombres (Mémoire d’encrier). Elle est également la traductrice de l’Anthologie de poésie argentine contemporaine (Triptyque 2017). En 2019, elle a sorti son premier album La gente de mi ciudad, sous la direction du pianiste et compositeur José Maria Gianelli. Depuis 12 ans, elle anime, avec Hugh Hazelton, les soirées de poésie Lapalabrava et s'implique dans l'organisme La poésie partout. Elle publie régulièrement des textes en traduction ou de son cru dans les revues Apostles, Estuaire et Exit, entre autres. En chanson ou en littérature, elle s’intéresse aux questions identitaires ainsi qu’aux enjeux sociaux de l’heure.

 

-Nuit de la poésie

 

Kristina G. Landry est une fille de l’est. Originaire de Natashquan, son coeur balance entre la Côte-Nord et le quartier Hochelaga à Montréal. Finaliste de l’édition 2018 du Prix de poésie Radio-Canada et récipiendaire du prix Geneviève-Amyot 2019, elle publie des textes dans diverses revues, telles que Moebius, Exit, Estuaire et Zone Occupée, en plus de participer régulièrement au Combat de mots de l’émission Plus on est de fous plus on lit ! sur les ondes d’ICI Première. Et arrivées au bout nous prendrons racine, son premier recueil de poésie paru aux Éditions La Peuplade, lui a valu le prix Myriam-Caron 2021 décerné par le Salon du livre de la Côte-Nord.

 

-Ceci n'est pas une pub

 

Ariane Gélinas est née à Grandes-Piles en 1984. Elle est directrice littéraire et adjointe à la coordination aux éditions Le Sabord et détient un doctorat de l'UQTR sur Les Mémoires du diable de Frédéric Soulié. En plus d’avoir publié une soixantaine de nouvelles dans plusieurs périodiques, elle est l’auteure de six livres : L’enfant sans visage (XYZ), la trilogie « Les villages assoupis » (prix Arts Excellence, Jacques-Brossard et Aurora/Boréal) publiée au Marchand de feuilles, et le recueil Le sabbat des éphémères (Les Six brumes). Ses romans Les cendres de Sedna (prix Arts Excellence et Aurora/Boréal) et Quelques battements d’ailes avant la nuit sont parus respectivement en 2016 et en 2019 chez Alire. Son recueil de nouvelles Criminelles, coécrit avec Maureen Martineau, paraîtra cet automne, également chez Alire. Elle demeure à Trois-Rivières depuis plusieurs années.

 

-Miniatures

 

Chantale Gingras vit à Québec. Elle écrit de la fiction pour vivre mille vies et de la poésie pour célébrer la beauté du monde.

 

-Nuit de la poésie

 

Christian Girard est un poète de Québec. Libraire pendant quelques années, il s’est aussi impliqué au sein de Moult Éditions chez qui il a publié Scrapitude en 2011 et initié la collection « Critures ». En 2020, Le temps qu’il fait, son deuxième recueil de poésie, paraissait chez L’Oie de Cravan et fut finaliste au Prix des libraires.

 

-Nuit de la poésie

 

Hans-Jürgen Greif (né le 27 novembre 1941 à Völklingen, Sarre, Allemagne) est écrivain ainsi que professeur de littératures française et allemande et de phonétique allemande.

Après des études en langues et littératures romanes, en littérature allemande, en littérature comparée, en philosophie et en pédagogie, il obtient un doctorat en littérature italienne. Il devient professeur à l'université Laval de Québec en 1969, où il enseigne pendant 35 ans les littératures allemande et française (surtout le xixe siècle). En novembre 2007, il est nommé professeur émérite de l'université Laval. C'est en mars 2011 que cette même université l'honore lors du premier gala Hommage aux créateurs.

Parallèlement à son enseignement universitaire, il travaille depuis 1970 avec les chanteurs du Conservatoire de musique de Québec. En 2006, il crée la Fondation Hans-Jürgen-Greif, qui octroie chaque année une importante bourse d'excellence (bourse Hans-Jürgen-Greif) au meilleur finissant du conservatoire.

Il est l'auteur d'une centaine d'articles académiques; ses nombreuses critiques littéraires sont publiées dans plusieurs revues. De plus, il a publié, autant en allemand qu'en français, des essais, des recueils de nouvelles, des romans. Plusieurs de ses livres et textes ont été traduits en français, anglais, espagnol, tamoul, allemand et polonais.

 

-Ceci n'est pas une pub

 

Christian Guay-Poliquin est né à une époque où les enjeux environnementaux se résumaient au trou dans la couche d'ozone et aux pluies acides. Si ses œuvres évoquent les codes de la fiction post-apocalyptique, ce n'est pas tant pour raconter une autre fin du monde mais plutôt pour mettre en perspective la force et la fragilité de nos relations sociales. Après Le fil des kilomètres (2013) et Le poids de la neige (2016), son prochain roman, Les ombres filantes, paraîtra cet automne aux éditions La Peuplade.

 

-Ceci n'est pas une pub

 

MAUDE GUÉRIN a eu l’occasion de s’illustrer à maintes occasions que ce soit au Théâtre, à la télévision et au cinéma. Sur scène, en 2018, nous l’avons vu dans Le songe d’une nuit d’été (Théâtre Denise-Pelletier). En 2016-2017 elle joue dans Vu du pont (TNM), Manifeste d’une jeune fille (Espace Go) et dans Après de Serge Boucher (Théâtre d’Aujourd’hui). Au préalable, elle a incarné Carmen dans Le chant de Sainte Carmen de la Main (TNM). Maude a également fait partie de la distribution des pièces suivantes : Belles-Sœurs (Théâtre du Rond-Point à Paris, Théâtre d’Aujourd’hui et tournée au Québec), La Cerisaie (Compagnie Jean Duceppe), Fragments de mensonges inutiles (Compagnie Jean Duceppe), La mouette (TNM), Oncle Vania (Compagnie Jean Duceppe), Frères de sang (Centre culturel de Joliette et Compagnie Jean Duceppe), Les bonbons qui sauvent la vie (Compagnie Jean Duceppe), Mambo Italiano (Compagnie Jean Duceppe), La chatte sur un toit brûlant (Compagnie Jean Duceppe), Jacinthe de Laval (Théâtre d'Aujourd'hui), Motel Hélène (Espace GO), Après la chute (Compagnie Jean Duceppe) et Clôture de l’Amour (Quat’Sous).

Au petit écran, elle remporte le trophée Artis et un prix Gémeaux pour sa magnifique performance dans Feux. Elle a joué dans En thérapie, Toute la vérité (Gémeaux 2011, meilleur premier rôle féminin, dramatique), Mémoires vives, Belle-Baie, Providence (Gémeaux 2009, meilleur rôle de soutien féminin, téléroman), Les invincibles II, Vice caché (Gémeaux 2006, meilleur rôle de soutien féminin, série dramatique), Si la tendance se maintient, Fred-dy et La part des anges. Présentement, elle campe le rôle principal dans la télésérie 5e rang diffusée sur les ondes de Radio-Canada

Au cinéma, elle joue dans La Passion d’Augustine (L. Pool), Grande Ourse: La clé des possible (P. Sauvé), Roméo et Juliette (Y. Desgagnés), L’audition (L. Picard), La beauté de Pandore (C. Binamé) et Matroni et moi (J.-P. Duval), et c'est elle qui incarne Maud Graham dans Le collectionneur (J. Beaudin). Maude fait partie de la distribution de Chien de garde (S. Dupuis) et son interprétation poignante de Joe dans ce film lui a valu l’Iris de la meilleure interprétation dans un premier rôle féminin au Gala Québec Cinéma 2018.

 

-Cabaret 10e anniversaire du Poète en robe de chambre

 

Née à Québec, Anne Guilbault a publié plusieurs romans et nouvelles en Belgique et au Québec. Elle est l’auteure, notamment, des romans Joies (XYZ, 2009 ; BQ, 2015), finaliste au Prix littéraire des collégiens en 2010, Les Métamorphoses (XYZ, 2015) et Pas de deux (XYZ, 2016). Roman choral, Pas de deux a été finaliste au Prix de création littéraire 2017 (Bibliothèque de Québec/Salon international du livre de Québec).

 

-Ceci n'est pas une pub

 

Érika est une artiste multidisciplinaire native de Québec, graduée de l’École de cirque de Québec en 2017. Amoureuse des lieux multiples qui abritent la poésie, elle cherche par le corps, la voix, la musique et la parole les espaces où faire émerger des échanges durables au sein des différents milieux artistiques de Québec. Elle navigue dans le milieu du cirque (Théâtre À Tempo), les milieux de la poésie (Productions Rhizome, Slamcap), de la musique (Bleu kérosène), de la danse et du théâtre. En 2016, elle co-fonde le BAM[Bouillon d’art multi] ainsi que le collectif multidisciplinaire Les Bambines. Leur première création, Untouched Land alias toi pis ta solitude en sachet déshydraté, est présentée à Premier Acte en 2019.

 

-Championnat des arts littéraires mixtes

 

JONATHAN HARNOIS naît à Joliette en 1981.

Son premier roman, Je voudrais me déposer la tête (finaliste prix Anne-Hébert 2006), fait l'objet d'une adaptation théâtrale (m.e.s. Claude Poissant) et d'un documentaire (Le lendemain de la fête, de Stefan Miljevic).

Il fait ensuite sa marque comme parolier (Dumas, Alex Nevsky, Salomé Leclerc, Richard Séguin...) tout en se spécialisant dans la direction de grands projets d'écriture collective auprès des jeunes et des itinérants (Nos forêts chantées, Notre fleuve chanté, Je suis un arbre sans feuille...).

Il se consacre aujourd'hui à l'écriture d’un nouveau livre.

 

-Ceci n'est pas une pub

 

Un pied ancré dans la ville de Québec et l'autre solidement enraciné dans son comté de Lotbinière natal, Jacques Hébert est un as du grand écart anecdotique et narratif.
Par le conte et le chant, il aime garder vivante la mémoire de ces géants de la vie ordinaire qui nous ont précédés.
Puisant dans le folklore autant que dans ses souvenirs et sa fantaisie bien personnelle, Jacques saura vous divertir ou vous émouvoir.

 

-Caravane

 

Guy Jean a publié dix recueils de poésie, en plus de quelques traductions littéraires.
Ses textes sont aussi publiés dans des anthologies, revues et collectifs au Québec, au Canada, en France et en Belgique. Ils ont été traduits et publiés aux États-Unis chez Argos Books et Marick Press, ainsi que dans plusieurs revues.
Pour reconnaître « sa contribution exceptionnelle au développement de la poésie et de la littérature en Outaouais », Guy Jean a reçu en 2016 le prix Hommage de la Ville de Gatineau et, en 2018, il a été intronisé au Temple de la renommée de VERSeFest Ottawa, pour sa contribution « à l’enrichissement de la communauté des poètes de la région de la Capitale Nationale ».
Guy Jean est domicilié à Gatineau, Québec; il est le conjoint de Violette Lise Duguay, le père de Frédéric et le grand-père de Sabrina.

 

-Ceci n'est pas une pub

 

Michel Jean est un chef d'antenne, un animateur et un reporter d'enquête primé et apprécié du public québécois. En mars 2017, il a été invité au Salon du livre de Paris, grâce au titre Amun, un recueil de nouvelles dont il a assuré la direction. Innu de Mashteuiatsh, il est l'auteur de huit livres. Il a aussi codirigé le recueil de nouvelles Pourquoi cours-tu comme ça ?. Son ouvrage Le vent en parle encore, paru en 2013, a été unanimement salué par la critique. Kukum, paru au Québec en 2019 et en France en 2020, est lauréat du Prix littéraire France-Québec et finaliste du prix littéraire Jacques-Lacarrière.

 

-Entretien avec Michel Jean

 

Natalie Jean est née aux États-Unis et a grandi dans un village au bord du Saint-Laurent. Après des études en arts visuels, en scénographie et en cinéma, elle voyage quelques mois à la fois, un cahier en poche : l’Europe, la Grèce, le Caucase, les Antilles. Elle travaille deux ans au Sénégal. Passionnée de danse, elle pratique différents métiers reliés à l’image pour gagner sa vie : illustration, graphisme, muséographie. De ses cahiers de notes et de croquis, elle tire un premier recueil de nouvelles en 2008. Son cinquième livre, le goût des pensées sauvages a reçu le prix Adriènne-Choquette 2021.

 

-Ceci n'est pas une pub

 

Née à Montréal de parents haïtiens, après un baccalauréat en Histoire, Culture et Société, Lorrie Jean-Louis réalise une maîtrise en littérature sur Le corps noir et l’intersubjectivité. Elle obtient un diplôme en bibliothéconomie par la suite. Elle cumule diverses expériences professionnelles en médiation interculturelle, enseignement, animation, lecture, édition. Elle publie en juin 2020 son premier recueil, La femme cent couleurs. Elle a récemment joint l'équipe de Communication Jeunesse et offre divers ateliers. Elle fait partie du comité éditorial de la revue Liberté et est présidente du conseil d’administration des éditions du remue ménage. Son livre est sur la liste préliminaire du prix des Libraires. Elle vient aussi de gagner le prix Primary colours/Couleurs primaires. Ses influences vont de Toni Morrison à Saramago en passant par Stefan Zweig.

 

-Nuit de la poésie

 

Robert Lalonde est né à Oka en 1947. Après avoir obtenu un baccalauréat ès arts au Séminaire de Sainte-Thérèse, il a poursuivi des études en interprétation théâtrale au Conservatoire d’art dramatique de Montréal. En 1970, il a obtenu le Premier prix d’interprétation du Conservatoire et une bourse d’un an qui lui a permis de voyager en Europe et aux États-Unis.

De 2011 à 2015, il a enseigné la création littéraire au baccalauréat à l’université McGill ainsi qu’à la maîtrise et au baccalauréat à l’Université du Québec à Rimouski et à Trois-Rivières. Il a aussi été professeur d’art dramatique au cégep Lionel-Groulx et au Conservatoire d’art dramatique de Montréal. Il donne des ateliers d’écriture et de nombreuses conférences chaque année. Homme de théâtre reconnu,  Robert Lalonde se produit régulièrement sur scène et joue dans de nombreux films et téléfilms, dont tout dernièrement la populaire série télévisée Au secours de Béatrice, diffusée à TVA. Il se consacre également à l’adaptation de textes pour le théâtre et à l’écriture romanesque. Il a traduit, entre autres, le livre d’Anne Michaels Fugitive Pieces (La Mémoire en fuite, Boréal, 1998).

Ses notes sur l’art de voir, de lire et d’écrire, parues dans Le Devoir il y a quelques années, ont été très appréciées du public et se retrouvent, complétées de textes inédits, dans Le Monde sur le flanc de la truite et Le Vacarmeur, tous deux publiés au Boréal.

Robert Lalonde représente le Québec chaque automne depuis 1997 en tant que membre du jury du prix de l’Union latine, à Rome (Italie). Il est membre de l’Académie des lettres du Québec.

En 2005, Robert Lalonde a fait paraître le roman Que vais-je devenir jusqu’à ce que je meure?, un bouleversant portrait de l’adolescence. Au printemps 2007, il nous a offert le recueil de nouvelles Espèces en voie de disparition, une plongée dans l’humanité qui se cache derrière le quotidien, une échappée vers la part la plus vivante de notre être. En 2013, Robert Lalonde a publié C’est le cœur qui meurt en dernier, qui a connu un grand succès populaire. Un film, adapté de ce récit, est en cours de tournage. Il est réalisé par Alexis Durand-Brault et scénarisé par Gabriel Sabourin, qui y participera aussi comme interprète aux côtés de Denise Filiatrault et de Sophie Lorain.
(Biographie : Éditions du Boréal)

 

Diplômé en interprétation du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2019, Samuel a d’abord touché au théâtre à travers l’improvisation théâtre, qu’il a pratiquée quelques années au sein de différentes ligues du Québec. On a pu le voir notamment au Vieux Bureau de Poste dans la comédie “La Maison Hantée” à l’été 2019 et on pourra le voir sur la scène du Trident en janvier 2022 dans la comédie musicale "Cabaret". Passionné d’écriture et de mise en scène, Samuel travaille actuellement sur sa première pièce “Aquarium”, soutenu par Première Ovation.

 

-Miniatures

 

Née de la lecture, Monique Laforce fait l’école buissonnière, enfile son aiguille au fil de l’horizon, s’acharne à recoudre le poème sur un ruban de Moebius pour que se lisent l’endroit et l’envers de l’histoire. À recommencer sans fil comme un enfant joue au vertige.
Par la continuité de sa présence sur la scène poétique, par son engagement indéfectible envers la poésie, Monique Laforce s’est illustrée comme une figure persistante du paysage littéraire de la ville de Québec. Son ouverture d’esprit, sa générosité et sa bienveillance envers les nouvelles voix ont marqué plusieurs autrices et auteurs de la relève.

 

-Ceci n'est pas une pub

 

Marie-Andrée Lamontagne est écrivain, ainsi que Directrice générale, programmation et communications, du Festival littéraire international de Montréal Metropolis Bleu. Journaliste, éditrice, elle est aussi membre du comité de rédaction de la revue Argument (Montréal), tient la rubrique de littérature étrangère dans la revue L’Inconvénient, et anime l’émission littéraire Parking nomade, à l’antenne de Radio VM. Derniers ouvrages parus : Anne Hébert. Vivre pour écrire (Boréal, 2019; prix du meilleur livre francophone en histoire des femmes décerné par la Société historique du Canada 2020; prix Gabrielle-Roy 2019), L’homme au traîneau (roman), Leméac Éditeur, 2012; Montréal, la créative (éditions Autrement/Héliotrope, coll. Mook, 2011).

 

-Entretien avec Paul Auster

 

Poète à tout faire, Jonathan Lamy a publié quatre recueils aux Éditions du Noroît, dont La vie sauve (prix Émile-Nelligan 2016) et Nous faisons l’amour (2019). Chez Mémoire d’encrier, il a codirigé Nous sommes des histoires : Réflexions sur la littérature autochtone (2018) et il a traduit des livres de Tomson Highway, Rachel McCrum et Thomas King. Il a mis sur pied La poésie partout, un organisme de diffusion et de dissémination de la poésie qui orchestre la Journée du poème à porter, la série Dehors est un poème, de même que des projets multilingues. En tant que poète-performeur multidisciplinaire, sa pratique recourt à la poésie sonore, la poésie-action, la vidéopoésie et l’intervention dans l’espace public.

 

-Miniatures

 

Née en 1947, elle termine un Baccalauréat en arts et des études supérieures en musique. Travaille en dessin animé, d'abord à l'ONF ensuite dans un studio privé. Entreprend le métier d'actrice avec LA VRAIE NATURE DE BERNADETTE de Gilles Carle en 1972. Devient par la suite cinéaste-auteur, réalise onze longs métrages, et gagne de nombreux prix à la fois comme actrice de cinéma et de télévision, et comme réalisatrice. Prix Albert-Tessier en 2000, et Prix du Gouverneur Général pour les Arts de la scène en 2003. A enseigné à l'université Concordia pendant 35 ans.

 

-Cabaret 10e anniversaire du Poète en robe de chambre

 

Créateur tant multidisciplinaire qu’indiscipliné, Thomas Langlois se produit lors de spectacles liés à la poésie orale, à l’art multi et au théâtre, dont Carnaval Carnivore (avec Frédéric Dufour, 2019) et Autour du Rose enfer des animaux (collectif Dans Ta Tête, 2021) ...manquante (collectif des P’lis d’langue, 2018), Imanipulaton (avec Louis-Robert Bouchard, 2017) et Lapalissade (Dans Ta Tête, 2017). Il se produit également depuis bientôt douze ans sur la scène poétique québécoise. Il a publié deux plaquettes de textes à slamer, et Faire mal, volume 1 (2015) et Faire mal, volume 1, chapitre 2 (2016), aux éditions Les croque-mots du Tremplin d’Actualisation de la Poésie (TAP). Quelques distinctions : Champion Slam de la Capitale (2011, 2015 et 2017), Champion Slam du Québec (2017-2018), vice-champion du monde à la Coupe mondiale de slam de Paris (2018) et co-gagnant du concours international Slam-O-Vision de Melbourne (2020). Membre cofondateur des collectifs Dans Ta Tête (DTT) et P’lis d’langue, il est aussi cofondateur et codirecteur général et artistique de JokerJoker, organisme de diffusion nomade de spectacles multidisciplinaires. Enfin, il est titulaire d’un baccalauréat en théâtre puis d’une maîtrise en Littérature, arts de la scène et de l’écran à l’Université Laval, où il développait la théâtralisation du slam de poésie par la biomécanique meyerholdienne (slam-théâtre), alors soutenu financièrement par une bourse du Conseil de Recherche en Sciences Humaines (CRSH). Il poursuit actuellement des études doctorales, pour lesquelles il a été soutenu par une bourse de doctorat en recherche du Fonds de Recherche du Québec – Société et Culture (FRQSC).

 

-Championnat des arts littéraires mixtes

-Caravane

 

Diplômée de l’École de Danse et du Conservatoire d’Art Dramatique de Québec, elle a joué dans plus d’une cinquantaine de productions sur les scènes de la région en plus de nombreuses tournées au Québec, au Canada et en Europe.

Elle reçoit de nombreuses nominations pour son travail dont celle de Révélation de l’année, au Gala des Masques, celle d’interprétation féminine aux Prix de la critique par l’Association québécoise des critiques de théâtre, ainsi que deux nominations pour le Prix Paul-Hébert.

Elle participe à de nombreux évènements littéraires dont la lecture-spectacle du roman Ta mort à moi de David Goudreault, enregistrée dans le cadre de l’édition 2020 de Québec en toutes lettres. Elle prend part également au magazine littéraire virtuel Auteur.e Studio, présenté par le Salon international du livre de Québec.

Elle est membre fondatrice de la compagnie de création Les Nuages en Pantalon, qui crée des spectacles jeunesses et adultes. Sa voix est également entendue dans plusieurs stations radio et télévision du Québec.

 

-Accent basque

 

Claudia Larochelle est à la fois journaliste, animatrice et autrice de romans, d'albums jeunesse et de nouvelles. Après avoir été quelques années à la barre de l’émission LIRE sur ICI ARTV, elle est de nouveau à l’animation d’une nouvelle émission littéraire diffusée sur Savoir Médias. Claudia à la page devient donc la seule émission littéraire du paysage télévisuel québécois. En plus de collaborer chaque semaine depuis 2019 à l'émission Plus on est de fous plus on lit sur ICI Radio-Canada Première, elle signe aussi régulièrement des textes dans Elle Québec et Les Libraires. On peut aussi lire chaque semaine ses chroniques en ligne sur Avenues.ca.

 

-Entretien avec Marie-Claire Blais

 

Denis Lavalou, Directeur général et artistique du Théâtre Complice à Montréal, est passionné par tous les aspects de la création théâtrale. Il propose, essentiellement dans le cadre du Théâtre Complice, des textes de Marguerite Duras, Marie-Line Laplante, Daniel Keene, Philippe Besson, Fabrice Melquiot. Il présente en 2013, Les hivers de grâce de Henry David Thoreau, puis, Le Souffleur de verre, classé parmi les 5 meilleurs spectacles de l’année 2014 par la revue de théâtre JEU. En 2017-18, il adapte et met en scène Un si gentil garçon, d’après le roman de l’auteur espagnol Javier Gutiérrez dans le cadre d’une coproduction Canada-Suisse. En 2019, pour écrire son prochain spectacle, une création d’après L’Homme incendié de Serge Filippini, biographie romancée de la vie du philosophe italien Giordano Bruno, il bénéficie d’une résidence au studio du Québec à Rome. Membre du Centre des auteurs dramatiques, il est récipiendaire du prix Victor- Martyn-Lynch-Staunton 2012 du Conseil des arts du Canada, et a reçu une mention spéciale pour la qualité de son écriture dans le cadre du prix Gratien Gélinas CEAD édition 2012.

 

-Forces motrices : une voie, des voix

 

Narcissa Wolfe; une canette de black dry dans une flûte de champagne. 

Reine des Trois-Rivières. Sorcière de ruelle. Un peu trash, mais 100% diva. Fierce, mais un peu timbrée. Elle monte sur les scènes du Québec pour donner un show hors du commun. Parfois drôle, parfois flippante, mais toujours impressionnante.
Sortie tout droit de l’hôpital psychiatrique et en quête de pouvoir et de puissance, elle s'inscrit à Dragwarts à Québec en 2017. Et, c'est là que tout commence. À grands coups de baguette, elle séduit le public et se taille une place dans la famille royale du Drague, où elle pose son trône. Depuis, on l'acclame et l’admire tandis qu'elle se promène de scène en scène, lançant des sorts à qui le veut bien, envoûtant son public, le faisant danser et vibrer avec elle.
La grande, pas parfaite mais presque, Narcissa Wolfe.


Pronom : elle

 

-Le sol s'ouvrira à moi

Né en Gaspésie en 1980, Mahigan Lepage est auteur et bourlingueur. De Relief (prix Émile-Nelligan 2011) à Big Bang City. Voyages en mégapoles d’Asie, il écrit le récit de l’éclatement du territoire.

 

-Ceci n'est pas une pub

 

Sophie Létourneau est écrivaine et, depuis 2012, professeure au Département de littérature, théâtre et cinéma de l’Université Laval. Elle s’intéresse aux écritures du réel dans les littératures française et québécoise. À ce jour, elle a publié quatre livres : Polaroïds, Chanson française, L’été 95 et Chasse à l’homme, qui s'est mérité le Prix littéraire du Gouverneur général. Sophie Létourneau habite à Québec.

 

-Entretien avec Sophie Létourneau

 

Nicolas Lévesque est psychologue, psychanalyste et écrivain. Son plus récent essai, intitulé Ptoma. Un psy en chute libre, est paru à l’automne 2021 aux éditions Varia. Il collabore à l’émission Plus on est de fous, plus on lit!, ainsi qu’aux revues Liberté et Spirale. Il a été éditeur et directeur général du Groupe Nota bene.

 

-Table ronde : les arts face à la crise

 

La bouche_La machine est un collectif en arts vivants créé par Odile Gagné-Roy et Marie-Ève Lussier. Toutes deux comédiennes et autrices, elles s’intéressent au rapport de leurs contemporain.es avec celles et ceux qui les précèdent et les suivront. Elles considèrent le texte comme l’un des éléments fondateurs de leur démarche artistique. Elles souhaitent des textes éclatés, poétiques, déconstruits, elles souhaitent que ces textes soient libres d’échapper - ou non - à la fable et à ses procédés dramatiques. Elles créent un théâtre qui se révèle lui-même, qui ne fait pas comme si mais autrement.

 

(Photo : Odile Gagné-Roy)

 

c o n t o u r s | Le balado

Née à Québec, Andrée Levesque Sioui est poète, autrice, mélodiste et interprète. Elle explore les chants sacrés du monde, dont ceux de sa propre tradition wendat. En 2013, l’album Yahndawa’ remporte le prix de la meilleure réalisation d’album au Native American Music Awards et est nommé pour le meilleur album de musique du monde au Eworld Music Awards en 2012. Engagée dans sa communauté, elle y enseigne la langue wendat auprès des adultes et des jeunes depuis 2010. En 2019, un de ses textes a été publié dans le collectif Confluence. À la rencontre de la littérature d’ici. La même année, elle publie « Tissage de paroles » dans Comme une rivière en dérouine, publié par La Traversée - Atelier de géopoétique (Carnet de navigation no 19). Chant(s) est son premier recueil de poésie.

 

-Ceci n'est pas une pub

-Caravane

 

Daria Colonna est née à Montréal. Elle a cofondé les éditions de la Tournure. Elle détient une maîtrise en recherche et création de l’UQAM. Elle publie, en 2021, La Voleuse, chez Poètes de brousse qui est aussitôt applaudie par la critique. En 2017, son recueil de poésie Ne faites pas honte à votre siècle a été finaliste aux Prix des libraires, catégorie Poésie, ainsi qu’au Prix du Gouverneur général. Elle est aussi l’autrice de Nous verrons brûler nos demeures aux éditions de la Tournure.

 

(Photo : Geneviève Grenier)

 

Nuit de la poésie

Après un DEC en arts plastiques, des études en philosophie (UQAM) et des emplois dans le milieu communautaire, André Marceau depuis 1992 se consacre exclusivement à la poésie. Sa vision singulière de celle-ci conduit le poète à l’actualiser de façon transdisciplinaire et à s’inscrire comme un pionnier du genre. Il a publié des livres, des disques et présenté des prestations ainsi que des émissions radiophoniques de poésie, de haïkus, de poésie vivante (performée et slam), visuelle ou audio. Il a fondé le Tremplin d’actualisation de poésie, ainsi que Les Vendredis de poésie et le Slam de poésie à Québec. Il donne des ateliers d’écriture et on l’invite parfois à parler de son travail. On lui décernait le Prix Jean-Noël Pontbriand en 2014.

 

(Photo : Brian Campbell)

 

Ceci n'est pas une pub

Guy Marchamps est né à Trois-Rivières. Animateur littéraire et culturel depuis 1980, il est cofondateur de la revue Art Le Sabord (1983) et organisateur de plus d’une centaine de rencontres littéraires et spectacles de poésie. Il exerce actuellement le métier de libraire à sa propre librairie L’Histoire sans fin. Il a publié près d’une vingtaine de livres de poésie dont L’Innommé (prix Clément-Morin et prix Gérald-Godin de la ville de Trois-Rivières). En 2011, il a reçu le Prix à la création artistique du CALQ pour la région de la Mauricie. Il a fait paraître sept livres de poésie pour les enfants, dont le dernier publié à l’automne 2019 : Le Rhinoféroce, le cocodile et leurs amis (Soulières éditeur).

 

 

Ceci n'est pas une pub

Laurent Marion est un artiste multidisciplinaire qui évolue dans le milieu artistique comme acteur, scénariste, auteur et photographe. Après avoir passé le début de sa vie dans des écoles à programme particulier en art dramatique, il incorpore les rangs du Conservatoire de Québec, volet jeu, et obtient son diplôme au printemps 2020. Moins d'un an après sa graduation, le court-métrage Cerises au marasquin dont il co-signe la scénarisation, la production et dans lequel il interprète l'un des protagonistes, reçoit l'appui de Première Ovation, de la coopérative SPIRA et est supporté par une campagne de financement couronnée de succès. Le tournage est prévu à l'automne 2021 dans la ville de Québec. On pourra le retrouver dans plusieurs courts-métrages, comme acteur, dans lesquels il partage l'écran avec de grands noms du cinéma québécois, tel que Nahéma Ricci et Fayolle Jean. Il participe également comme performeur au plus récent projet de Jacynthe Carrier, photographe bien établie de la région de Québec. En parallèle, il travaille ses aptitudes de mise en scène et de direction artistique en construisant des tableaux, qu'il immortalise via la photographie argentique, en incluant des artistes majoritairement féminines, issues de plusieurs sphères des arts; danseuses, actrices et artistes visuelles. Son approche favorise l'émergence d'une histoire, d'un passé, d'un présent et d'un futur par la composition de tableaux typés dans des décors variés.

 

 

- Miniatures

Commençant à jouer dans plusieurs évènements et bars de la région de Québec à l’âge de 16 ans, Carl Mayotte navigue depuis des années à travers différents styles et univers musicaux. Il est titulaire d’une maîtrise de la faculté de Jazz de l’Université McGill. Il a produit plus de cinq albums dans les cinq dernières années, dont son premier opus, Fantosme, paru en 2019, un album co-réalisé avec le grand Michel Cusson. Fantosme lui a d'ailleurs permis d'être nommé Révélation Jazz Radio-Canada en 2020 et d'être en nomination au Premier Gala de l'ADISQ 2020 dans la catégorie Album Jazz de l'année. Son dernier album, Pop de Ville Vol. 1, une ode au jazz fusion et au city pop japonais, est paru en mars 2021.

 

(Photo : Loïc Dupuis)

 

Championnat des arts littéraires mixtes

Il ne fait pas de doute, Rosemary Mc-Comeau a le don pour mettre des mots sur des images, pour les colorer musicalement avec sa folie contagieuse. Folk, pop, jazz font partie de son riche arsenal débordant de surprises. Elle a d'ailleurs déjà fait tourner bien des têtes à l'occasion de sa participation à divers concours (demi-finales du Festival international de la chanson de Granby, lauréate d'Univers-Cité en spectacle, finale du Tremplin de Dégelis, entre autres).

 

(Photo : Sandra Sunshine)

 

Championnat des arts littéraires mixtes

Originaire des États-Unis, Kevin McCoy est auteur, metteur en scène et comédien. Il obtient un baccalauréat en théâtre (interprétation et mise en scène) de l’Illinois State University et commence par la suite sa carrière à Chicago, y jouant dans une trentaine de productions ainsi que ses premières créations.

 

En 1996, il fait le choix de venir s’installer à Québec. Dès son arrivée, il s’inscrit à des cours de francisation, où il côtoie d’autres personnes immigrantes venues de partout dans le monde. Le milieu théâtral l’accueille à bras ouverts et Kevin McCoy commence à collaborer avec des compagnies telles qu’Ex Machina, le Théâtre du Trident, le Théâtre Bienvenue aux dames, Trois Tristes Tigres et de nombreuses autres. Artiste multidisciplinaire, il est également appelé à travailler sur des créations dans les milieux de cirque, musique et danse. En tant que comédien, il joue à Québec, à Montréal et en tournée à l’international.

 

En 2006, Kevin fonde sa compagnie, Théâtre Humain, et crée Ailleurs, un regard théâtral et documentaire sur la vie des immigrants à Québec. La production récolte trois nominations pour le Gala des Masques et plus tard, elle est présentée en reprise à Québec et à Montréal. En 2015, il crée Norge, une œuvre inspirée de l’histoire d’immigration de sa grand-mère norvégienne. La première mondiale est présentée au Grand Théâtre de Québec dans une coproduction du Théâtre du Trident et de sa compagnie. Coup de cœur de la saison, Kevin McCoy est décerné le Prix des abonnés du Trident pour sa performance. La production est ensuite présentée à Espace Go à Montréal ainsi qu’en tournée à travers le Québec et sur trois scènes nationales en France. Publié aux éditions de L’Instant même, le texte de Norge a été finaliste pour les Prix littéraires du Gouverneur général. En février 2020, il crée Le Devisement du monde, une pièce portant sur la relation père-fils et la route de la soie. La première mondiale a lieu au Diamant à Québec. Dans la même série de représentations, Ailleurs et Norge sont reprises et la série se culmine avec la présentation des trois spectacles dans une seule journée. Dans leur ensemble, ces trois pièces s’intitulent Le Triptyque migratoire.

 

Miniatures

Rachel McCrum est originaire d’Irlande du Nord et a vécu à Édimbourg, en Écosse, de 2010 à 2016. Elle a été la première poète en résidence à la radio BBC Scotland, a co-orchestré les cabarets de littérature orale Rally & Broad et reçu un Robert Louis Stevenson Fellowship. Elle a donné des lectures et des ateliers de poésie et performance en Irlande, en Écosse, en Angleterre, en Grèce, en Afrique du Sud, en Haïti et au Canada. Elle a le plaisir d’habiter maintenant à Montréal, où elle est la directrice de la Atwater Poetry Project, et où elle travaille comme poète, performeuse et animatrice de spectacles et d'ateliers. Son premier recueil The First Blast to Awaken Women Degenerate (Stewed Rhubarb Press, 2018) est publié dans une édition bilingue avec Mémoire d’encrier en 2020, comme Le premier coup de clairon pour réveiller les femmes immorales.

 

(Photo : Jonathan Lamy)

 

Miniatures

Originaire de la Première nation Malécite du Madawaska, au nord-ouest du Nouveau-Brunswick, Shayne Michael n'est pas à moitié Malécite ni à moitié Acadien. Il n'est la moitié de rien. Formé en théâtre et passionné par la danse et le mouvement du corps, il vit à Québec.

 

(Photo : Atwood)

 

Nuit de la poésie

Sean Michaels is a novelist, short story writer and critic. Born in Stirling, Scotland and raised in Ottawa, he eventually settled in Montreal, where he founded the pioneering music blog Said the Gramophone. His debut novel, Us Conductors, received the Scotiabank Giller Prize, the QWF Paragraphe Hugh MacLennan Prize for Fiction, and was nominated for the Amazon.ca First Novel Award, the Kirkus Prize, the International Dublin Literary Award and (for the French translation, Corps conducteurs) the Prix des libraires de Québec. His second novel, The Wagers, appeared in 2019; its translation, Les coups de dés, is published this fall. Sean's award-winning writing has also appeared in The Observer, McSweeney's, The Guardian, Pitchfork, The Walrus and The Globe & Mail. He enjoys cold water, warm madeleines, and songs with colours in their titles.

 

(Photo : Julie Artacho)

 

Ceci n'est pas une pub

Sonia Montminy est une artiste impliquée dans le milieu de la danse depuis près de vingt ans. Après sa formation professionnelle à l’École de danse de Québec en 2001, elle évolue via des projets en danse, théâtre et cirque où elle poursuit l’exploration et le raffinement de la présence scénique par la diversité des processus auxquels elle prend part comme interprète. En 2014, elle crée la compagnie Arielle et Sonia avec sa collègue Arielle Warnke St-Pierre, avec qui elle compte huit productions. Sonia s’accomplit également à travers le travail de répétitrice où elle intervient avec tout son cœur afin de supporter chacune des démarches artistiques qu’elle accompagne. Elle se passionne également pour la danse verticale et le sway pole et fait partie de l’équipe d’artistes de Poliquin-Simms2. Depuis quelques années, elle occupe également le poste d’assistante et de régisseuse générale auprès de plusieurs productions en cirque notamment avec la compagnie FLIP fabrique, l’École de cirque de Québec et la compagnie Théâtre À Tempo. Toutes les compétences acquises à travers ces différents rôles font d’elle une artiste polyvalente possédant des qualités prisées lors de créations et productions artistiques.

 

 

La caravane

Originaire d’une presqu’île des côtes d’Armor en Bretagne, Laure Morali est l’auteure des recueils de poèmes, récits et romans La mer à la porte, La route des vents, La terre cet animal, Traversée de l’Amérique dans les yeux d’un papillon, Comment va le monde avec toi et Orange sanguine, parus pour la plupart aux éditions La Part commune et Mémoire d’encrier depuis 2001. Elle vit à Montréal. Ses racines plongent dans la Manche, l’Aurès et les Vosges. Son écriture façonnée par la respiration de la mer n’a de cesse de chercher à relier des mondes séparés par les ressacs de l’Histoire. L’anthologie Aimititau! Parlons-nous! qu’elle a dirigée (Mémoire d’encrier, 2008 et 2017) a contribué à renforcer les liens entre auteurs du Québec et des Premières Nations. Avec le récit En suivant Shimun (éditions du Boréal, collection «L’œil américain», août 2021), Laure Morali met en relief les motifs qui traversent tous ses livres — la transformation des êtres et de leurs identités au contact de l’altérité, le nomadisme, le langage de la nature, la passation d’histoires porteuses de souffles anciens. Ses ateliers d’écriture ont donné des fruits tels que l’album Mingan mon village, poèmes d’écoliers innus, illustré par Rogé (La Bagnole, 2012, Prix jeunesse des libraires 2013) et l’anthologie Nin auass/Moi l’enfant qu’elle a codirigée avec Joséphine Bacon (Mémoire d’encrier, 2021). Laure Morali fait partie du comité de rédaction de la revue Apulée (éditions Zulma). Ses titres en appellent au souffle des éléments pour s’unir autour d’une quête de lumière.

 

(Photo : Sarah Rouleau)

 

 

Ceci n'est pas une pub

Né à Lauzon près de Québec en 1942, Pierre Morency fait ses études au Collège de Lévis où il animera de 1961 à 1964 le théâtre étudiant et à l'Université Laval où il obtiendra en 1966 sa Licence ès lettres. L'année 1967 sera marquante : il décide de vivre de sa plume et devient auteur radiophonique (à la pige) à Radio-Canada. C'est à cette antenne qu'il écrira et animera les séries Les Grands aliments, Bestiaire de l'été, L'Oeil américain, La Vie entière, À l'heure du loup, qui le feront connaître du grand public.

 

C'est également en 1967 qu'il fait paraître son premier recueil, Poèmes de la froide merveille de vivre qui sera suivi de plusieurs autres. Une rétrospective de ses premiers livres, Quand nous serons, a reçu le prix Québec-Paris en 1989. Ses derniers recueils, parus chez Boréal en 1994 et 2008, s'intitulent: Les paroles qui marchent dans la nuit, Amouraska et Grand fanal (2018). La parution en 2002 de son livre À l’heure du loup amorce une nouvelle veine où le récit se mêle à la méditation philosophique et à la poésie.

 

 

Considéré comme un des poètes importants de sa génération, Pierre Morency s'est aussi illustré au théâtre avec son adaptation, en compagnie de Paul Hébert, de Charbonneau et le Chef, sa pièce Les Passeuses et ses pièces pour les enfants.

 

Son activité dans le milieu littéraire l'amènera à organiser des spectacles de poésie, à participer à la fondation de revues (Inédits et Estuaire) et à la création de l'Union des écrivains québécois. Il a été vice-président de la Rencontre québécoise internationale des écrivains. Dans le cadre du programme de parrainage de l’UNEQ, il a servi de mentor. Il a fait de nombreuses tournées de conférences et de lectures publiques à l’étranger.

 

En 1989, il a amorcé avec L'Oeil américain, histoires naturelles du Nouveau Monde (Boréal/Seuil), la publication d'une série d'ouvrages sur ses expériences de naturaliste et d’observateur, ouvrages qui traitent sur un mode littéraire des plantes, des oiseaux et des paysages du Québec. Lumière des oiseaux (1992) et La Vie entière (1996) complètent la trilogie. Sa connaissance intime des beautés de la Vieille Capitale lui a permis d’écrire en 1999 Le regard infini (Parcs, places et jardins publics de Québec).

 

Son œuvre a reçu plusieurs distinctions au Québec et en Europe, dont le prix Duvernay en 1991, le prix Guillevic en 2004 et le prix Athanase-David en 2000. Ses textes figurent dans de nombreuses anthologies à travers le monde.
Pierre Morency a reçu l’Ordre des Arts et Lettres de la France, l’Ordre du Canada et l’Ordre national du Québec.

 

(Photo : Francis Vachon)

 

 

Les escales en librairie

Maëlle Morin a grandi à travers de vastes lectures et dévale les rues de Québec en sirotant des allongés. Elle étudie présentement au baccalauréat en études et pratiques littéraires à l’Université Laval. Pour s’immiscer dans le milieu littéraire, Maëlle s’implique en tant que membre du comité de sélection de la revue Lapsus. Son rapport au monde est intrinsèquement lié à sa vision de la littérature. C’est lorsqu’elle se recroqueville sous une pile de livres qu’elle trouve son réconfort. Elle collectionne méticuleusement ses poèmes sur des post-it, en espérant qu’ils trouvent leur place à l’intérieur d’un recueil un jour.

 

 

Le sol s'ouvrira à moi

Cassia Narbonne étudie les Lettres à l'Université Laval mais est surtout passionnée par les cours de création. Elle est impliquée dans plusieurs organisations où elle incorpore son amour de la poésie et de l’écriture. Son premier recueil de poésie, Intexticide, est paru aux Éditions du Placard en 2021.

 

Pronom : elle

 

(Photo : Jean-Samuel Angers)

 

 

Le sol s'ouvrira à moi

Josiane Nguimfack est camerounaise et une passionnée de l’art en général et du théâtre en particulier. De nos jours, elle poursuit un doctorat à l’Université Laval en Littérature, arts de la scène et de l’écran. Son sujet de thèse porte sur une approche phénoménologique d’un processus de mise en scène pour déficients visuels. Elle est aussi écrivaine et Présidente fondatrice depuis 2016 de la Fondation Privée Ndem Ti Li au Cameroun, association artistique et caritative.

 

(Photo : Edwige Morin)

 

 

Fragments

Alex Noël a publié différents textes de création en revue (Liberté, Moebius, Estuaire, Spirale, Beside, etc.) ainsi qu’au sein de collectifs (Québequeer, Se faire éclaté.e, Pauvreté, etc.). Sa pratique est principalement axée sur le reportage littéraire et sur la poésie.

 

(Photo : Francis Paradis)

 

 

Ceci n'est pas une pub

Vincent est diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2015, section jeu. Nous avons pu le voir à titre de comédien dans plus d’une quinzaine de pièces professionnelles au courant des dernières années, notamment auprès du théâtre Kata, du théâtre Niveau Parking et du théâtre Parabole. Il a tenu par ailleurs le premier rôle dans le spectacle HLA présenté au théâtre Périscope de Québec pour lequel il a été en nomination aux Prix du Théâtre 2020. En complément à sa carrière de comédien, il a entrepris la mise sur pied de la compagnie de théâtre qu’il codirige avec l’autrice Elizabeth Baril-Lessard. Il est également de la distribution de la websérie Cœur-d’or. À titre d’auteur, Vincent a écrit la série de balados Haut du Lac, est présentement accompagné par l’autrice Erika Soucy pour l’écriture de son prochain texte et a reçu de nombreux appuis dans l’écriture de ces textes dramaturgique.

 

(Photo : Atwood)

 

 

La caravane

Acteur, musicien et chanteur bilingue, Nicholas s’est d’abord initié à la scène en prenant part aux Talent Shows d’Autisme Québec de 2011 à 2013 où il chantait, accompagnait les chanteurs au saxophone et jouait des pièces de musique en groupe ou en solo. À l’automne 2018, il s’est joint à Entr’actes afin d’approfondir ses connaissances et de partager sa passion pour les arts de la scène et l’écriture. Il est d’ailleurs actuellement impliqué dans deux de leurs productions en développement : Trois fois sonnera et J’aimerais tomber.

 

 

Fragments

Diplômé du certificat en création littéraire de l’Université Laval, Francis Paradis a complété une formation en danse contemporaine à L’École de danse de Québec. Il publie dans différentes revues (Recréer la côte, Mœbius, Estuaire), en plus d'organiser des évènements littéraires (postures queer, Girlfag) dans le cadre du Mois de la poésie.

 

(Photo : Simon Douville)

 

 

Le sol s'ouvrira à moi

Le percussionniste Christian Paré est reconnu pour la polyvalence de son jeu de nombreux instruments et de styles musicaux internationaux.

 

L’amour et la passion de la musique ont incité Christian à étudier des styles musicaux très variés avec une vision "world". L’apprentissage de divers rythmes en leçons privées internationales, ainsi que sa formation générale à l’Université Laval et de Montréal, a été suivie de stages de perfectionnement dans les Amériques, en Asie, en Afrique et à Île de Pâques, lors de deux rencontres avec des artistes et musiciens Rapa Nui.

Son expérience l’a amené à travailler dans le cadre de très nombreux spectacles, tournées internationales et enregistrements d’albums.

Christian est inscrit actuellement, au programme de maitrise en enseignement à l’Université Laval, afin de parfaire le volet éducatif de ses activités artistiques.

 

 

Nuit de la poésie

Alix Paré-Vallerand marche beaucoup : son podomètre en témoigne. En 2019, Alix fut lauréate d’une bourse de création Première Ovation pour la rédaction d’un premier recueil de poésie. En 2020, elle anime le Cercle des auteurs de la relève chapeauté par la Maison de la littérature. Alix vit et écrit en Basse-ville de Québec. Les lieux l’inspirent.

 

 

Nuit de la poésie

Eve Patenaude a passé son enfance en Montérégie, son adolescence en Estrie et sa vie adulte à Montréal. Elle est auteure et illustratrice, mais également réviseure linguistique et éditoriale. Elle aime les livres, le dessin, la broderie, les animaux, l’hiver, les tricots douillets et siroter une bonne tasse de thé fumant en regardant par la fenêtre. Dans ses temps libres, ce qu’elle préfère, c’est visiter les musées ou le Jardin botanique et remplir les pages de son carnet de croquis.

 

 

Ceci n'est pas une pub

Annie Perreault vit à Montréal. Doctorante en études et pratiques des arts à l'UQAM, elle a écrit un recueil de nouvelles, L'occupation des jours (Druide, 2015), et un roman, La femme de Valence (Alto, 2018).

 

(Photo : Justine Latour)

 

 

Ceci n'est pas une pub

En 2014 Catherine a publié un récit consacré à sa mère décédée, Une femme discrète, chez Québec-Amérique. Son premier roman, Trois réveils, est paru en février 2020, suivi par L’âge des accidents, en octobre 2021, tous deux chez XYZ.

 

De 2011 jusqu’à juin 2019, Catherine Perrin a animé l’émission Médium large, les avant-midis du lundi au vendredi, sur Ici Radio-Canada Première. Elle anime maintenant Du côté de chez Catherine, le dimanche après-midi à la même antenne.

 

Elle est l’initiatrice du projet « Les Multiples », qui crée des jumelages entre animateurs des médias publics et immigrants en francisation, pour faire connaitre à ceux-ci notre milieu culturel. L’initiative est soutenue par la Fondation pour la langue française.

 

Premier prix du Conservatoire, Catherine Perrin mène en parallèle une carrière de claveciniste. Elle a signé deux disques en solo chez Atma, et a conçu, avec le compositeur Denis Gougeon, un théâtre musical sur les Fables de Jean de la Fontaine, présenté à plusieurs reprises avec les Violons du Roy et avec le Quatuor Molinari.

 

(Photo : Julie Artacho)

 

 

Table ronde : Les arts face à la crise

Anne Peyrouse a publié plusieurs recueils de poèmes et de nouvelles, ainsi qu’un roman. Elle a fait paraître des anthologies sur le slam, sur la poésie amoureuse et sur la poésie humoristique. Elle a gagné des prix littéraires dont les prix Piché de poésie et Félix-Leclerc. Elle a été directrice littéraire des maisons d’édition Le Loup de Gouttière et Cornac; elle poursuit actuellement cette implication aux éditions Hamac, Productions Somme toute. Elle enseigne la création littéraire à l’Université Laval au Département de littérature, théâtre et cinéma.

 

(Photo : Alice Piché-Peyrouse)

 

 

Ceci n'est pas une pub

Originaire de Wendake, Louis-Karl Picard-Sioui est écrivain, poète, performeur et commissaire en arts visuels. Il est aussi co-fondateur et directeur de Kwahiatonhk!, un OBNL entièrement dédié au développement et à la promotion de la littérature des Premières Nations. Depuis 2005, il a publié de nombreux ouvrages, tant en fiction, en jeunesse qu’en poésie. Son dernier recueil, Les visages de la terre, a été finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général 2020, catégorie poésie. Il développe présentement différents projets dans son univers fictif de Kitchike.

 

(Photo : Hélène Bouffard)

 

 

Entretien avec Michel Jean

- Nuit de la poésie

- Table ronde : La création et l'édition transformées de l'intérieur

Julie Pichette est une artiste multidisciplinaire dont les champs exploratoires sont la danse, les arts visuels et les costumes scénographiques. Diplômée de l’École de danse de Québec en 1998, Julie se perfectionne en butô (depuis 1995) et en bharatanatyam (depuis 2003). Interprète, chorégraphe, scénographe et costumière, elle a participé à divers événements artistiques. En tant qu’interprète, elle fut des spectacles Ghajavadana Beduve (2016) et Devi (2016), tous deux présentés en tournée dans l’ensemble du Québec, et L’enchanteur (2018), présenté au Studio d’Essai du Complexe Méduse. En 2011, elle a terminé une maîtrise de type « recherche-création » en arts visuels à l’Université Laval (costume scénographique en danse). Elle a obtenu différentes bourses de perfectionnement, de mentorat, de recherche et de création (CAC, CALQ, CATQ, Nurun). De plus en plus, elle se dirige vers la création chorégraphique de solos pour elle-même, faits à partir de ses costumes scénographiques.

 

 

Fragments

Valérie Pitre est une artiste native de Stoneham. Dès son jeune âge, elle aborde le mouvement par le biais de plusieurs sports et la danse y trouve une place particulière. Elle termine sa formation professionnelle à L’École de danse de Québec (EDQ) en juin 2014. Depuis, elle œuvre dans le milieu professionnel de la danse contemporaine de Québec comme interprète et chorégraphe et multiplie les expériences à l'étranger. Elle se spécialise en danse gumboot et percussion corporelle avec la compagnie Les Malchaussées.

 

Elle a travaillé avec différents chorégraphes, dont Alan Lake, Tedd Robinson, Harold Rhéaume, Karine Ledoyen, Yvann Alexandre (France), Geneviève Duong. Elle participe présentement à la nouvelle création de la compagnie Mars elle danse, avec la chorégraphe de Trois-Pistoles Soraïda Caron. Valérie plonge dans le domaine de la création chorégraphique et développe sa démarche authentique alliant danse, installation et performance. L’improvisation et le mouvement authentique sont le fondement de ces recherches corporelles.

 

Elle poursuit le développement de son bagage artistique avec des formations en danse percussive, soit La Grande Marée danse (Tadoussac), L’International Body Music Festival (10e édition au Ghana) et Musica do Circulo (Brésil). Des formations enrichissantes et uniques dans le volet de la percussion corporelle, la voix et la communication non violente. Interprète animée, Valérie fait partie des jeunes artistes de Québec qui veulent faire bouger les choses.

 

Pronom : elle

(Photo : Charline Clavier)

 

 

Le sol s'ouvrira à moi

Conteur, écrivain et comédien, Maxime Plamondon est diplômé de l’Université Laval en création littéraire. Il s’est distingué sur diverses scènes au Québec et en Europe (Festival Québec en toutes lettres, VIIe Jeux de la Francophonie, Le Manifeste – rassemblement international pour un théâtre motivé...) Récipiendaire d’un Prix du patrimoine (2013) et de plusieurs bourses, ses textes ont été publiés dans différents collectifs et revues de création. Son premier roman, Les oiseaux des temps présents, paraîtra en octobre 2021 aux éditions Tête première.

 

(Photo : Edgar Fritz)

 

 

Championnat des arts littéraires mixtes

Originaire du quartier Saint-Sauveur, Michel Pleau habite toujours à Québec. Depuis vingt-cinq ans, il n’a cessé d’écrire de la poésie et d’animer des ateliers de création. Il a reçu plusieurs prix, dont le Prix du Gouverneur général pour La lenteur du monde (David, 2008). Pour l’ensemble de son œuvre, il a obtenu, en 2015, le Prix littéraire de l’Institut canadien de Québec.

 

(Photo : Marilyn Forgues)

 

Le ciel de Riopelle

Noémie Pomerleau-Cloutier est originaire de la Côte-Nord et habite Montréal. Elle est formatrice en alphabétisation populaire. Citoyenne féministe et engagée, elle s’implique entre autres pour l’accès à l’éducation à tout âge et dans des projets qui démocratisent la poésie. Elle a publié deux recueils à La Peuplade, Brasser le varech (octobre 2017) qui traite du deuil via la botanique, et La patience du lichen (mars 2021), qui illustre le lien entre territoire géographique et territoire intime en Basse-Côte-Nord. Elle explore également l’insularité de Montréal et vise de plus en plus à inclure la broderie à sa pratique poétique, entre autres dans un projet à venir sur le deuil et les confidences.

 

 

Le ciel de Riopelle

- Nuit de la poésie

Amélie Prévost est une artiste de la parole dont la démarche puise à parts égales dans la poésie et la performance scénique. Championne de la Coupe du monde de slam poésie (Paris, 2016) elle est l’autrice-interprète de plusieurs spectacles en poésie performative, dont Ma langue dans ton oreille, mis en scène par Émilie Gauvin et Fol ouvrage (Torcher des paillettes), en collaboration avec Queen Ka. Son premier recueil de poésie, Corps Flottants, illustré par le peintre Steve Poutré, a été publié aux éditions Neige-Galerie en 2017. À la radio, elle participe sporadiquement au segment « combat de mots » à l’émission littéraire Plus on est de fous, plus on lit. Son livre-balado Kamikaze du vendredi, est paru en 2021 aux éditions Planète Rebelle.

 

(Photo : Marili Clark)

 

 

- Miniatures

- Cabaret 10e anniversaire du Poète en robe de chambre

Judy Quinn a publié romans et poésie. En poésie, elle est entre autres l’autrice de Pas de tombeau pour les lieux, un livre tragi-comique sur la vacuité des banlieues, et plus récemment de Tout est caché, qui raconte celui-là le voyage incandescent d’une femme en quête d’un abri alors que les morts ont pris le pouvoir sur Terre. Ses textes lui ont valu plusieurs prix et reconnaissances.

 

 

- Nuit de la poésie

Nana Quinn est un.e artiste pluridisciplinaire ayant grandit à Québec et résidant à Tio’tia:ke (Montréal). Mauve est un verbe pour ma gorge, publié en 2021 aux Éditions Poètes de brousse, est son premier recueil.

 

Pronoms : elle ou iel

(Photo : Charlotte Caron)

 

 

- Le sol s'ouvrira à moi

Salut c'est Alex, je suis musicien depuis toujours. Je joue du piano ,clavier, accordéon et quelque autres instruments. J'ai fait des tournées un peu partout dans le monde. Je suis musicien improvisateur et chanteur à mes heures.

 

 

- La caravane

Diane Régimbald vit à Montréal. Elle a publié une dizaine de livres de poésie, plusieurs aux éditions du Noroît, notamment Au plus clair de la lumière (2021), Sur le rêve noir (2016) et L’insensée rayonne en coédition avec L’Arbre à paroles (2012), finaliste au Prix de poésie du Gouverneur général du Canada. En France, sont parus : Toi au soleil pâle ou brûlant (2021), De mère encore (2018) aux Éditions du Petit Flou; Cœur d’orange à L’Atelier des Noyers (2020). Elle a participé à plusieurs projets collectifs et activités littéraires au Québec et à l’étranger. Certains de ses textes ont été traduits en anglais, catalan et espagnol. Diane Régimbald est membre du CA du Centre québécois du P.E.N. international depuis 2015 et préside son Comité Femmes depuis 2017.

 

(Photo : Mélanie Saumure)

 

 

- Ceci n'est pas une pub

Sébastien Ricard partage son talent entre le jeu, la chanson (il est membre fondateur du groupe Loco Locass) et l’investissement politique. Au théâtre, il a tenu de façon magistrale des rôles exigeants dans plusieurs créations de la compagnie Sibyllines, dirigée par Brigitte Haentjens : Richard III de Shakespeare, L’opéra de quat’sous de Brecht et Weill, La nuit juste avant les forêts de Koltès, Woyzeck de Büchner et Vivre, d’après Virginia Woolf. Au cinéma, il a incarné Dédé Fortin dans Dédé à travers les brumes de Jean-Philippe Duval. Il s’est aussi fait remarquer dans les films Chorus de François Delisle, Antoine et Marie de Jimmy Larouche, Une jeune fille de Catherine Martin et dans l'Acrobate de Rodrigue Jean. Il a écrit et créé en compagnie de Brigitte Haentjens, le Balado Pour en finir avec octobre?, soulignant les 50 ans de la crise d'octobre.

 

(Photo : David Boily)

 

 

- Cabaret 10e anniversaire du Poète en robe de chambre

Lux est un.e poète, musicien.ne-catastrophe, et animateurice d’ateliers d’écriture. Iel a grandi en Abitibi et vit maintenant à Québec. Lux a cofondé le Collectif RAMEN. Iel déclame des poèmes inédits, souvent improvisés, explorant le contraste entre l’éphémérité des mots versus la malléabilité des mémoires.

 

(Photo : Elias Djemil)

 

 

- Championnat des arts littéraires mixtes

- Nuit de la poésie

Née à Québec elle consacre la majeure partie de son temps à la création d’œuvres littéraires et visuelles. Elle a publié 10 recueils de poèmes, deux romans, quatre recueils de nouvelles et un roman pour ados.

 

 

Nuit de la poésie

Maureen Roberge est comédienne et artiste multidisciplinaire. En 2015, elle obtient son baccalauréat en théâtre de l’Université Laval avant d’entrer au Conservatoire d’art dramatique de Québec pour parfaire son jeu. Dès sa sortie en 2019, elle tourne dans des publicités et participe à divers projets de création théâtrale ou audio. À l’automne 2020, mue par un désir insatiable de s’impliquer davantage dans son milieu, elle entame des études supérieures en traduction dans l’espoir de traduire des œuvres féministes et engagées. Récipiendaire de la bourse de mentorat Première Ovation, elle termine l’écriture d’une pièce de théâtre poétique qui sera mise en lecture dans le cadre du festival Jamais Lu de Québec.

 

 

Miniatures

Avec un EP intitulé Flowers of Prophecies et deux albums à son actif, Comme le monde et Landscape, Juulie travaille présentement sur son troisième album, La conférence des oiseaux.

Récipiendaire de nombreuses bourses dont le CAC, la CALQ, MusicAction, les Offices jeunesse du Québec, et une bourse de l’ambassade de la Mongolie, la jeune musicienne ne cesse d’approfondir et de façonner son art au fil des projets qu’elle tisse.

Juulie est une vieille âme qui s’épanouit en créant des chansons qui voyagent, comme elle, autour de la terre. En passant par l'Inde, la Mongolie, la Turquie et l’Iran, elle est émue plus d'une fois par les relations profondes que la musique peut établir entre les êtres. Elle partage notamment sa passion en enseignant la musique aux enfants, à Montréal ainsi que dans certaines communautés éloignées.

 

 

Nuit de la poésie

Anne-Julie Royer enseigne la littérature au Cégep Limoilou. Elle écrit aussi, surtout de la poésie, publiée çà et là en revues (Liberté) ou à travers d'autres collectifs (Le désaveuglé, Le Noroît, 2007). Son premier recueil intitulé Déjà le fruit est paru en mars 2021, aux éditions de l'Écume. Sa pièce de théâtre Sur la montagne, nue a été récompensée du prix de la critique 2015-2016 de l'AQTC, dans la catégorie « Meilleur texte original ».

 

(Photo : Nicola-Frank Vachon)

 

 

- Nuit de la poésie

Justice Rutikara a grandi à Québec où il a développé une passion par les arts visuels, l’interprétation puis le cinéma. Il a participé à la création ou joué dans plusieurs projets professionnels, au théâtre et au cinéma. Diplômé en Études internationales à l’Université de Montréal, il a choisi de s’investir à l’écriture et à la réalisation d’œuvres cinématographiques avec le désir d’explorer la beauté et l’absurdité de l’expérience humaine à travers son concept du « chaos harmonique ». Présentement, il développe une variété de projets aux récits et aux médiums différents.

 

Pronom : il

(Photo : Véronick Raymond)

 

 

- Le sol s'ouvrira à moi

Dominique Sacy est un auteur-interprète de spoken word, de slam et d’ovnis théâtraux. Il travaille à métisser la musique, la narration et la poésie. La nappe phréatique de son écriture est la culture rap. Cette culture, c’est la poésie du quotidien, la phrase percutante qu’on n’attendait pas, le vécu qui ébranle, expressément exprimée en des mots simples pour être accessible à tous.tes et inviter au partage. Ses spectacles Livraison de poésie pour non-initié.e, Le Tinder chaud 2 et un extrait de sa comédie musicale rap La République hip-hop du Bas-Canada joueront après la fin du monde.

 

(Photo : Marie-Raphaëlle Leblond)

 

 

- Championnat des arts littéraires mixtes

Mattia Scarpulla a publié de la poésie, un recueil de nouvelles, Préparation au combat (Hashtag, 2019), et un roman, Errance (Annika Parance Éditeur, 2020). Titulaire d’un doctorat en arts, spécialité danse, il est doctorant en études littéraires – volet recherche et création à l’Université Laval (ses recherches sont soutenues par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture). Il organise des ateliers corporels d’écriture. En 2021, sont parus son recueil poétique Au nord de ma mémoire (Annika Parance Éditeur, bourse Vivacité du Conseil des arts et des lettres du Québec), et l’œuvre collective Épidermes (Tête première – Groupe Somme toute) qu'il a codirigée avec Sophie-Anne Landry. Il est membre du conseil d’administration du Centre québécois du P.E.N. international.

 

 

- Nuit de la poésie

Marie-Ève Sévigny est romancière et nouvelliste. Son roman Sans terre (Héliotrope, 2016; Le mot et le reste, 2020) a été finaliste au prix France-Québec. Elle est aussi l’autrice du recueil de nouvelles Intimité et autres objets fragiles (Triptyque, 2012). En collaboration avec Chrystine Brouillet, elle a publié Sur la piste de Maud Graham. Promenades et gourmandises (Parfum d’encre, 2014), récompensé par le prix Marcel-Couture. Doctorante en études littéraires à l'UQAM, elle est chercheuse sur le patrimoine littéraire de Québec et dirige la Promenade des écrivains.

 

(Photo : Toma Iczkovits)

 

 

- Table ronde : La littérature comme outil de changement

Quatuor de Québec-la-ville mené de front par deux figures de proue du singulier Pantoum, Beat Sexü est un joyeux festin d’afro-disco-classico-pop-cumbia-rock-psych. Son beat (rythme généralement dansant) accompagné de jolies et inclusives paroles sexü (cool et naïve abréviation pour « sexuel ») en fait une musique smatte pour gens gentils… qui se danse bien paraît-il. Il est composé de Jean-Etienne Collin Marcoux (batterie, voix), Jean-Michel Letendre-Veilleux (guitare), Odile Marmet-Rochefort (claviers, synthétiseurs, voix) et Martin Teasdale-Blais (basse).

 

(Photo : Le petit russe)

 

 

- c o n t o u r s | Le balado

Depuis 2004, Matthieu Simard a publié dix romans, dont La tendresse attendra, Ici, ailleurs et Les écrivements, qui lui a valu le prix littéraire France-Québec 2019. Il a également signé la série pour adolescents Pavel, dont le premier tome a été finaliste au prestigieux Prix littéraire du gouverneur général 2009. Il a également scénarisé le long métrage Ça sent la coupe (2017), tiré de son roman du même titre. Né à Montréal, Matthieu Simard a étudié le droit et le journalisme avant de travailler en publicité. Depuis une dizaine d’années, il se consacre entièrement à l’écriture. En 2021, il a publié le premier tome de la série jeunesse Les Prank.

 

(Photo : Julien Faugere)

 

 

- Les escales en librairie

Jean Sioui est wendat. Il est poète et romancier. Il a publié trois livres jeunesses; Hannenorak, Hannenorak et le vent, Hannenorak et les rêves. Il a publié huit recueils de poésie; Le pas de l’Indien, Poèmes rouges, L’avenir voit rouge, Je suis île, Eentre moi et l’arbre, Avant le gel des visages, Mon couteau croche et A`yarahskwa`j’avance mon chemin. En 2021, il publie un nouveau recueil de poésie; Au couchant de la terre promise, et un premier roman; Yändata l’éternité au bout de ma rue. En 2010, il a cofondé avec son fils les Éditions Hannenorak.

 

(Photo : Louise Leblanc)

 

 

- Nuit de la poésie

Empreinte d’indignation, mais nourrie d’espérance, profonde, mais limpide, la poésie de Julie Stanton s’arrime autour de la mort, le questionnement de l’amour, le passage du temps. Ses livres lui ont valu d’être récipiendaire, en 2020, du Prix littéraire des Écrivains francophones d’Amérique avec L’ultime lettre d’amour, finaliste, en 2014, aux Prix du Gouverneur général du Canada avec Mémorial pour Geneviève et autres tombeaux, et au prix de poésie 2005 Alain-Grandbois de l'Académie des lettres du Québec, avec Requiem pour rêves assassinés : Hommage à Pablo Neruda. Paru en juin dernier, Nos lendemains de feu, clame son amour pour la Terre et donne la parole aux jeunes mobilisés pour la pérennité de notre planète.

 

 

- Ceci n'est pas une pub

Véronique Sylvain habite à Ottawa, où elle a complété une maîtrise en lettres françaises sur les représentations du Nord dans la poésie franco-ontarienne. Ses poèmes ont paru dans les revues À ciel ouvert, Ancrages, Zinc et dans le recueil collectif Poèmes de la résistance (Prise de parole, 2019). Son premier recueil, Premier quart (2019) lui a permis de remporter le prix de poésie Trillium, le Prix du livre d’Ottawa, en 2020, et le prix Champlain 2021. Véronique occupe le poste de responsable de la promotion et des communications aux Éditions David depuis 2014.

 

 

- Ceci n'est pas une pub

Alex Thibodeau est une autrice de Québec. Elle a publié des nouvelles, des récits et de la poésie dans plusieurs revues et collectifs. Ses textes abordent souvent des enjeux difficiles liés au corps et aux violences sexuelles. Elle a été finaliste au Prix de la nouvelle Radio-Canada 2019. Son premier recueil de poésie, Infantia, est paru en 2020 chez Le lézard amoureux et a reçu une mention d’honneur au prix Rolande-Gauvin. Elle a tout récemment signé un texte dans le collectif Épidermes (Tête première, 2021).

 

(Photo : Marilyn Forgues)

 

 

- Ceci n'est pas une pub

Diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 1984, Guylaine Tremblay passe les cinq années suivantes à jouer sur toutes les scènes de la Ville de Québec dans plus de quarante productions théâtrales.

En 1991, elle décide de poursuivre sa carrière à Montréal où elle commence sa collaboration auprès du Théâtre Expérimental de Robert Gravel, en plus de joindre les rend de la LNI. On peut découvrir son talent exceptionnel dans une foule de projets théâtraux, plus divers les uns que les autres : Lion dans les rues, Durocher le Milliardaire, Matroni et moi, Albertine en 5 temps, C’était avant la guerre à l’Anse-à-Gilles, 24 Poses, Les voisins, Là, Ça se joue à deux, Belles-Sœurs, Encore une fois si vous permettez, Enfant insignifiant et en 2021 dans la pièce Les étés souterrains son premier solo au théâtre.

À la télévision en 1993, elle incarne le rôle de Caro dans La Petite Vie qui la fera connaître du grand public. Par la suite les rôles se succèdent : Quatre et demi, Histoires de filles, Emma, Annie et ses hommes, Les rescapés, En tout cas et sans oublier Unité 9.

Au cinéma elle a la chance de rencontrer les réalisateurs Catherine Martin (Mariage et Trois temps après la mort d’Anna) et Bernard Émonde (20h17 rue Darling et Contre tout espérance) ce qui lui permet en 2008 de remporter le Jutra de la meilleure actrice.

Depuis plusieurs années, les interprétations de Guylaine Tremblay sont reconnues et récompensées par de nombreux prix venant du milieu (8 Gémeaux) et du public (23 Artis).

De 2015 à 2019, elle ajoute une corde à son arc en passant à l’animation en prenant le rôle d’animatrice du magazine social Banc public à Télé-Québec.

 

(Photo : Julien Faugere)

 

 

- Cabaret 10e anniversaire du Poète en robe de chambre

Jennifer Tremblay est née en 1973 à Forestville, sur la Côte-Nord. Elle a publié à ce jour plus de vingt-cinq titres : romans, romans et albums pour la jeunesse, textes dramatiques, poésie, etc. Elle a remporté en 2008 le Prix du Gouverneur général pour son texte de théâtre La liste. Ce texte, traduit en huit langues, produit sur tous les continents, lui a valu plusieurs récompenses internationales. L’écrivaine a cofondé les Éditions de la Bagnole en 2004 et y a joué le rôle d’éditrice pendant près de dix ans. Elle a dirigé la publication d’ouvrages de tout genre et mené à son compte différents projets : ateliers d’écriture, ateliers de créativité, lectures publiques, heures du conte, conférences, accompagnement d’auteurs et direction littéraire. En 2021, le Camp littéraire Félix lui a confié le poste de directrice générale.

 

 

- Ceci n'est pas une pub

Larry Tremblay a publié une trentaine de livres comme auteur dramatique, poète, romancier et essayiste. Son œuvre a été traduite dans près d’une trentaine de langues. En 2011, Cantate de guerre (prix SACD et prix Michel-Tremblay 2012) ouvre la saison du Théâtre d’Aujourd’hui à Montréal dans une mise en scène de Martine Beaulne. De 2014 à 2016, L’orangeraie remporte une quinzaine de prix dont le Prix des libraires du Québec, le Prix littéraire des collégiens et le Prix des lycéens Folio et se retrouve dans plus d’une vingtaine de pays. En 2015, Claude Poissant met en scène Grande écoute (Théâtre PàP). En 2016, Larry Tremblay adapte au théâtre son roman L’orangeraie que Claude Poissant met en scène au Théâtre Denise-Pelletier à Montréal et au Trident à Québec. Il publie un nouveau roman L’impureté et crée aussi deux nouvelles pièces : Le Joker, au Théâtre de Quat’Sous (mise en scène d’Éric Jean) et Le garçon au visage disparu, produit par Le Clou (mise en sène de Benoît Vermeulen). En 2017, son roman graphique Même pas vrai, illustré par Guillaume Perreault, remporte le prestigieux prix TD de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse. En 2018, Le Théâtre de l’œil produit son texte pour enfant Marco bleu, mis en scène par Martine Beaulne et André Laliberté. En 2019, il publie un récit poétique, L’œil soldat, et Le deuxième mari, son cinquième roman. Larry Tremblay a été professeur à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM où il a enseigné le jeu et l’écriture dramatique jusqu’en 2009.

 

(Photo : Bernard Préfontaine)

 

 

- Ceci n'est pas une pub

- Entretien avec Larry Tremblay

En 2014, Zukan Trio se forme grâce à la combinaison de trois instruments hors du commun : l’accordéon, les percussions et le txistu, une flûte traditionnelle basque. À la fondation du groupe, le répertoire musical comportant ces trois instruments était tout simplement inexistant, c’est pourquoi ses membres ont choisi de mettre le projet sur pied avec l’aide de multiples compositeurs. Ces collaborations leur ont permis de créer un tout nouveau répertoire.

À ce jour, Zukan Trio a commandé, édité et lancé plus de 25 pièces nationales et internationales avec des compositeurs tels que : María Eugenia Luc, Mikel Chamizo, Hugo Morales, Isabel Urrutia, Francisco Domínguez, Vassilis Filippou, Zuriñe F. Guerenabarrena, Helga Arias, etc. Le groupe a également plusieurs projets en cours de production avec des compositeurs de renom.

Zukan Trio est actuellement l’un des groupes les populaires de la scène musicale contemporaine du Pays basque. Il a offert plusieurs concerts dans des festivals de musique reconnus tels que le Quincena Musical de San Sebastian, le Bernaola Festival, l’Ensems Festival, le BBVA Contemporary Music Cycle, le Música en Segura Festival, le Contemporary Music Festival of Córdoba et l’Attacca Festival Basel.

En mars 2019, le groupe a lancé son premier album intitulé Soinuzko Begiradak_Toma 1. Le second album du groupe sortira à l’automne 2022 sous l’étiquette d’IBS Classical.

 

 

- Soirée découverte accent basque

Artiste multidisciplinaire, Mathieu Turcotte s’expose sur plusieurs scènes artistiques à Québec après l’obtention de son diplôme en musique et de son baccalauréat en théâtre de l’Université Laval. Comédien, animateur, musicien et compositeur, il joue en tant que clarinettiste dans le spectacle Les Frères Velivolum du Théâtre de la Bacaisse et a chanté dans la comédie musicale Le Magicien d'Oz des Productions Logico. En plus de faire d’avoir fait plus de 400 animations différentes, Mathieu compose de la musique pour différents spectacles (théâtre, comédies musicales, spectacles littéraires, etc.) On peut aussi le retrouver partout sur les scènes du Québec aux côtés d’Arthur l’Aventurier depuis 2017. Il est aussi interprète Gumboot avec les Malchaussées depuis 2014, et metteur en scène pour le Cégep de Sainte-Foy. Il écrit aussi de la poésie et du théâtre.

 

 

- Postières et postiers

David Turgeon est l’auteur de cinq romans, dont L’inexistence, Simone au travail et Le continent de plastique, et de l’essai À propos du style de Genette, tous parus au Quartanier. En 2020, il a publié « La voix derrière le voile », un article théorique sur l’acousmatique et la mort du narrateur, dans la revue Poétique. Il exerce à Montréal le métier d’informaticien.

 

(Photo : Justine Latour, Le Quartanier)

 

 

- Les escales en librairie

Kirmen Uribe est un auteur de langue basque et un des écrivains les plus marquants de sa génération en Espagne. Il a remporté le National Prize for Literature d’Espagne en 2009 pour son roman Bilbao-New York-Bilbao, un ouvrage élevé au rang d’événement littéraire.

Son travail a été publié dans des périodiques tels que The New Yorker et The Paris Review et traduit dans de nombreuses langues dont le français (Gallimard), l’anglais (Graywolf), le japonais (Hakusuisha) et l’allemand (De Blauwe Tijger).

En 2018 et 2019, il reçoit la bourse du Centre Cullman de la New York Public Library pour travailler sur son quatrième roman. Il enseigne présentement la création littéraire à l’Université de New York. Originaire du village d’Ondarroa au Pays basque, Uribe est maintenant basé à New York.

 

(Photo : Ricky Davila)

 

 

- Soirée découverte accent basque

Christiane Vadnais est écrivaine et responsable des projets de recherche et développement aux éditions Alto. Son premier livre, Faunes, est paru chez Alto à l’automne 2018 et a remporté le Prix de création littéraire Ville de Québec-Salon international du livre de Québec ainsi que le Prix des Horizons imaginaires avant d’être traduit en anglais et en espagnol. Travaillant depuis près de dix ans au développement et au rayonnement des nouvelles formes littéraires, Christiane a notamment coordonné quatre éditions du festival international Québec en toutes lettres ainsi que la programmation d’ouverture de la Maison de la littérature en 2015. Son engagement et son rayonnement international lui ont valu en 2019 le Prix de l’Institut canadien de Québec. Elle détient une maîtrise en études littéraires.

 

(Photo : Maryse Cléro-Nobréga)

 

 

- Entretien avec Sorj Chalandon

- Entretien avec Larry Tremblay

Fondateur et compositeur pour le quintette de musique actuelle Interférence Sardines (trois cds, tournée des principaux festivals de musique nouvelle du Québec et de l’Ontario), Philippe Venne est actif sur la scène culturelle de Québec depuis 1996. Il a composé la musique de plusieurs documentaires (La grande traversée, Rencontre...), de dessins animés (Le groupe Kiwistiti, Rumeurs pour l’ONF et Burquette aussi pour l’ONF) ainsi que pour des Chorégraphes (Lydia Wagerer, Nancy Leduc...). Il se consacre plus particulièrement à l’enseignement depuis 2013, entre autres pour la Commission scolaire de la capitale, le Camp musical Saint-Alexandre et Jeunes musiciens du monde.

 

(Photo : Philippe Venne)

 

 

- Championnat des arts littéraires mixtes

Née en 1983, Mélissa Verreault est romancière, nouvelliste, chargée de cours en création littéraire à l’Université Laval, traductrice, vice-présidente de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois et maman de triplées. Après avoir vécu à Montréal et en Italie, elle s’est installée à Lévis avec sa famille. À titre d’autrice, elle a entre autres fait paraître les romans L’angoisse du poisson rouge et Les voies de la disparition, ainsi que le recueil de nouvelles Point d’équilibre. En tant que traductrice, elle a signé les versions françaises des romans The Break (Katherena Vermette) et Liminal (Jordan Tannahill).

 

(Photo : Hélène Bouffard)

 

 

- Soirée découverte accent basque

Christian Vézina conçoit, écrit, monte et présente depuis une trentaine d'années des spectacles de poésie, des spectacles littéraires multimédias et du théâtre poétique. Parallèlement, il a fait des centaines de présentations et de rencontres dans les établissements d'enseignement. Il a aussi piloté pendant dix ans la série itinérante Le Poète en robe de chambre. Avant cela, il fut pendant quatre ans maître d'œuvre d'une autre importante série de spectacles littéraires à la Grande Bibliothèque du Québec. Il a, par ailleurs, publié trois recueils de poésie, ainsi qu'un recueil de ses billets radiophoniques, en plus d'un recueil d'aphorismes.

 

 

- Cabaret 10e anniversaire du Poète en robe de chambre

Depuis la fin de sa maîtrise en création littéraire à l’Université du Québec à Montréal, Mathieu Villeneuve est le directeur de la collection Satellite, chez Triptyque, un laboratoire de poétique et d'imaginaire qui accueille des histoires transfuges, des livres étranges et des œuvres de science-fiction. Il donne aussi plusieurs formations et des coachings. Son premier roman, Borealium tremens (La Peuplade, 2017), le récit d'un écrivain qui hérite d'une maison fantôme au lac Saint-Jean, a reçu plusieurs distinctions.

 

 

- Ceci n'est pas une pub

Erik West Millette, compositeur, réalisateur et musicien multi-instrumentiste. Il compte de
nombreuses collaborations en studio comme en tournée avec des artistes de renom tels Doctor John,
Zachary Richard, Nanette Workman, Bïa et Lhasa de Sela. Il est également reconnu comme
compositeur de musique pour le cinéma, le théâtre, la danse. Il est le créateur du projet West Trainz,
concept ferroviaire qui explore l'univers visuel, sonore et poétique des trains. West Trainz se déploie
en plusieurs volets: spectacle multimédia en salle, spectacle déambulatoire avec ses sculptures
sonores et motricité électrique, livre-disque carnet de voyage et album de chansons; Trains Songs. Il
remporte en 2013, le prix Jutra de la meilleure musique originale pour le film Camion de Raphael
Ouellet et en 2016, trois Félix à l’ADISQ pour son livre-disque West Trainz.

 

(Photo : Christina Alonso)

 

 

- Forces motrices - Une voie, des voix

Audrée Wilhelmy habite un imaginaire grouillant de bêtes, de femmes sauvages et libres, d’hommes tiraillés par leurs contradictions, de villages inquiétants, de forêts gigantesques et d’océans qui nourrissent, qui avalent. Pour revenir dans le réel, elle construit des chemins de mots, ses personnages la guident dans le décodage d’un monde qu’elle ne comprend pas tout le temps. À travers ses romans Oss (2011), Les Sangs (2013), Le corps des bêtes (2017) et Blanc Résine (2019), elle a posé les premiers jalons de ce qui deviendra un univers plus large, porté par les pulsions, la mythologie et les femmes. Plie la rivière, son cinquième titre, paraîtra en septembre 2021.

 

 

- Miniatures